L'Inde s'étire pour la Journée internationale du yoga

Posture du chien tête en bas, du cobra, voire du guerrier, le premier ministre indien Narendra ...
L'Inde s'étire pour la Journée internationale du yoga

L'Inde s'étire pour la Journée internationale du yoga

Photo: KEYSTONE/EPA/JAGADEESH NV

Posture du chien tête en bas, du cobra, voire du guerrier, le premier ministre indien Narendra Modi a donné jeudi le coup d'envoi de la quatrième Journée internationale du yoga. Cette discipline est, pour son pays, un véritable instrument de diplomatie culturelle.

'Le yoga est le moyen de mener une vie calme, créative et heureuse. Il peut montrer la voie pour avoir raison des tensions et de l'anxiété', a déclaré le premier ministre, qui avait été à l'origine de la résolution de l'ONU instituant le 21 juin comme Journée internationale du yoga. Jeudi, Narendra Modi a effectué ses asanas (postures), avec 50'000 autres pratiquants, dans la ville de Dehradun (nord), dans une clairière de forêt où les autorités locales s'étaient employées à éloigner serpents et singes.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2014, Narendra Modi a fait de la promotion de la culture ancienne de l'Inde un axe majeur de sa politique culturelle. Le géant démographique de 1,25 milliard d'habitants possède désormais un ministère à part dédié au yoga et aux médecines traditionnelles comme l'ayurvédique.

Minorités oubliées

Les détracteurs du chef du gouvernement lui reprochent cependant d'avoir une lecture uniquement hindoue de la culture indienne, au détriment des nombreuses minorités religieuses qui composent la mosaïque du peuple indien.

Plus de 5000 sessions collectives de yoga se sont tenues jeudi au petit jour à travers l'Inde. Dans la capitale New Delhi, plus de 10'000 personnes s'étaient enregistrées pour braver les niveaux nocifs de pollution et une chaleur lourde, se retrouvant sur le célèbre rond-point Connaught Place ou dans les espaces verts du Lodhi Garden.

'Nous n'avons pas les moyens de faire beaucoup d'hôpitaux ou de dispensaires. Si nous pratiquons un yoga quotidien, c'est très bon pour la santé de tout le pays', a déclaré à l'AFP Chahat Loomba, une enseignante de yoga.

Rendez-vous mondiaux

À Mysore, dans le sud du pays, un rassemblement a compté plus de 60'000 personnes, selon les organisateurs. Même l'ambassade de France en Inde y est allée de ses étirements matinaux, formant un drapeau tricolore avec des tapis de yoga dans son hall d'entrée.

Des rassemblements d'une ampleur moindre sont attendus à travers le monde, notamment à Kilkenny en Irlande, au Bahreïn, à Brisbane en Australie et à Milan.

Dans la ville italienne, les participants vont effectuer 108 cycles de la 'salutation du soleil', d'une posture (asana) durant laquelle le pratiquant s'incline face au soleil levant.

À Tokyo, environ 80 personnes, principalement des sexagénaires et septuagénaires, ont participé à une session de yoga dans le temple Zojoji, sanctuaire rouge à un étage sis à l'ombre de la tour de Tokyo.

Depuis lundi, sur la façade nord du siège des Nations unies à New York, des projections laser de postures de yoga se déroulent en boucle.

Le yoga est une discipline indienne traditionnelle, à la fois spirituelle et corporelle, aujourd'hui pratiquée dans le monde entier et inscrit depuis 2016 au patrimoine immatériel de l'humanité.

Le yoga a connu un certain engouement ces dernières décennies, des millions de personnes le pratiquant quotidiennement, même si en Occident il est davantage perçu comme une activité gymnastique que spirituelle.

'Le yoga vient d'Inde et maintenant c'est célébré à travers la planète. Donc maintenant le monde est conscient du pouvoir du yoga', s'est réjoui Sidharth Singh, un employé de 23 ans venu participer à une session en extérieur à New Delhi.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus