La 2e vie des objets au Musée national suisse à Zurich

Le Musée national suisse, à Zurich, consacre une exposition à l'économie circulaire, de l'âge ...
La 2e vie des objets au Musée national suisse à Zurich

La 2e vie des objets au Musée national suisse à Zurich

Photo: Musée national suisse

Le Musée national suisse, à Zurich, consacre une exposition à l'économie circulaire, de l'âge de la pierre à nos jours. Elle vise à faire prendre conscience de la valeur de la deuxième vie des objets.

L'exposition 'La deuxième vie des objets. Pierre, métal, plastique' est visible de vendredi jusqu'au 10 novembre. Elle sera ensuite présentée du 7 décembre au 27 avril 2025 au Forum de l'histoire suisse à Schwyz.

Bien que le terme soit relativement récent, l'économie circulaire se pratique depuis le début de l'histoire humaine, indique jeudi le Musée national suisse. L'utilisation des matériaux sous une autre forme est attestée dès l'âge de la pierre. Les armes en silex ou les haches en pierre endommagées n'étaient pas jetées, mais transformées pour être réutilisées.

De génération en génération

Plus tard, les récipients, bijoux, ustensiles ou sculptures en bronze étaient récupérés et fondus, notamment pour fabriquer des pièces de monnaie et des armes. D'autres objets ne changeaient pas et se transmettaient de génération en génération.

Avant qu'ils soient produits à l'échelle industrielle, les textiles étaient aussi utilisés jusqu'à ce qu'ils se désagrègent et ne puissent plus servir. Les maîtres de maison transmettaient leurs vêtements à leurs employés, puis on utilisait les lambeaux de tissus comme chiffons, dans la production de papier, voie comme papier de toilette.

Surproduction et pollution

Avant le 20e siècle, les stratégies de réutilisation ou de transformation étaient motivées par le manque de ressources. De nos jours, ce sont la surproduction et la pollution qui nous amènent à nous interroger sur l'économie circulaire, explique le Musée national.

L'exposition a été conçue en partie avec des éléments structurels provenant d'anciennes expositions ou qui pourront être réemployés à l'avenir. Le Musée national apporte ainsi sa contribution à l'économie circulaire.

/ATS
 

Actualités suivantes