La Suisse envoie le rappeur non binaire bernois Nemo à l'Eurovision

Nemo représentera la Suisse à Malmö (Suède) au 68e Concours Eurovision de la chanson avec le ...
La Suisse envoie le rappeur non binaire bernois Nemo à l'Eurovision

La Suisse envoie le rappeur non binaire bernois Nemo à l'Eurovision

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Nemo représentera la Suisse à Malmö (Suède) au 68e Concours Eurovision de la chanson avec le titre 'The Code'. Non binaire, l'artiste biennois y évoque le fait de ne se sentir ni homme ni femme et le chemin parcouru jusque-là pour trouver son identité.

La chanson écrite en anglais et composée par Nemo mêle rap, drum and bass et opéra, indique jeudi la radio-télévision alémanique SRF. Talent du rap révélé en 2016 en Suisse alémanique, l'artiste a aligné les succès ces dernières années. Le 9 mai prochain, Nemo défendra les couleurs de la Suisse lors de la demi-finale du grand événement musical européen.

Engagement pour la cause 'queer'

'C'est un honneur incroyable de pouvoir représenter la Suisse à l'Eurovision Song Contest (ESC)', confie l'artiste alémanique de 24 ans, qui a grandi à Bienne et vit à Berlin. Sa chanson a été choisie à 50% par un jury de professionnels internationaux et à 50% par un panel de particuliers intéressés par l'ESC au cours d'un processus de sélection interne en plusieurs étapes.

Cité dans le communiqué, Nemo considère sa participation au concours comme 'une chance immense de construire des ponts entre les cultures et les générations'. 'C'est pourquoi il est très important pour moi de m'y engager comme personne 'queer' pour toute la communauté LGBTQIA+.'

Manifeste universel sur l'identité

'Dans 'The Code', il est question du véritable voyage que j'ai commencé lorsque j'ai pris conscience que je n'étais ni un homme ni une femme. Le chemin vers moi-même a été un long et difficile processus', explique Nemo qui en voit dans sa chanson le manifeste artistique. 'Mais rien ne me fait plus plaisir que la liberté que j'ai gagnée en réalisant que j'étais non binaire.'

La vérité de Nemo se situe 'entre les 0 et les 1' du système binaire, ironise l'artiste en anglais dans sa chanson. En brassant habilement plusieurs genres musicaux, Nemo tisse des liens entre les mondes, écrit SRF. Son histoire personnelle devient ainsi un récit universel, celui du passage à l'âge adulte qui célèbre l'amour de soi, la vérité et l'authenticité.

Rappeur à succès dès ses 17 ans

'Meilleur talent' à 17 ans, le prodige a remporté quatre Swiss Music Awards un an plus tard. Après ses grands succès en dialecte bernois, 'Ke Bock', 'Du' ou encore 'Himalaya', qui lui ont valu des disques d'or et de platine, Nemo a entamé une phase de transition en 2020. Le phénomène commence alors à écrire et produire pour d'autres artistes et publie désormais des chansons en anglais.

Si Nemo se qualifie pour la finale de l'Eurovision, l'artiste se produira une nouvelle fois deux jours plus tard, le 11 mai, à Malmö parmi 28 contributions venant d'autant de pays.

La Suisse 'dans le coup' depuis 2019

Le grand show musical européen a plutôt réussi ces dernières années à la Suisse, depuis qu'elle en a professionnalisé sa sélection. Elle s'est qualifiée systématiquement pour la finale depuis 2019 et la 4e place finale du Bernois Luca Hänni. Le Fribourgeois Gjon's Tears a même terminé 3e en 2021. Les deux dernières ont moins souri à la Suisse avec les 17e et 20e places de Marius Baer et de Remo Forrer en finale. Il n'y a pas eu d'édition en 2020 à cause de la pandémie.

Le projet de participation suisse au Concours eurovision de la chanson est dirigé par SRF. Il est réalisé en commun avec les autres chaînes de radio-télévision nationales RTS, RSI et RTR.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus