La chanteuse Aretha Franklin, « la reine de la soul », est décédée

La chanteuse Aretha Franklin, surnommée 'la reine de la soul', s'est éteinte jeudi à son domicile ...
La chanteuse Aretha Franklin, « la reine de la soul », est décédée

La chanteuse Aretha Franklin,

Photo: KEYSTONE/EPA/JEFF KOWALSKY

La chanteuse Aretha Franklin s'est éteinte jeudi à l'âge de 76 ans à son domicile de Detroit, a annoncé sa famille. Sa voix puissante et son charisme l'ont élevée pendant des décennies au rang incontesté de 'Queen of soul' ('reine de la soul').

La chanteuse de 'Respect' a obtenu 18 Grammy Awards et 25 disques tout au long d'une carrière entamée en 1956, qui a fait d'elle une icône de la musique noire et une des personnalités afro-américaines les plus connues. Souffrant d'un cancer du pancréas, elle avait récemment été placée en soins palliatifs à son domicile.

Après avoir annoncé que 2017 marquerait la fin de sa carrière scénique, elle avait programmé plusieurs concerts début 2018, qu'elle avait dû annuler du fait d'une santé trop fragile. Lors de ses derniers concerts, elle était apparue très amaigrie et affaiblie.

'Nous avons perdu la matriarche et le roc de notre famille. L'amour qu'elle avait pour ses enfants, ses petits-enfants, ses nièces, ses neveux et ses cousins ​​ne connaissait pas de limites', a réagi sa famille dans un communiqué.

Chant de ralliement

Au fil de sa carrière, Aretha Franklin a accumulé les succès comme 'I Say A Little Prayer', 'Chain of Fools', 'Think', '(You Make Me Feel Like) A Natural Woman' ou l'inoubliable 'Respect', reprise d'un titre d'Otis Redding dont elle a fait un chant de ralliement du mouvement d'émancipation de la communauté afro-américaine mais aussi de la cause féministe.

Elle a effectué une tournée avec Martin Luther King, puis chanté lors des obsèques du leader des droits civiques en 1968. En 2009, elle a participé à la cérémonie d'investiture de Barack Obama, premier président noir de l'histoire des Etats-Unis. Seize ans plus tôt, elle avait déjà chanté à celle de Bill Clinton.

'Durant plus de six décennies, chaque fois qu'elle chantait, nous avions tous droit à une lueur divine', ont dit, dans une déclaration écrite, l'ancien président Barack Obama, et son épouse Michèle. Bill et Hillary Clinton ont eux aussi rendu hommage à une femme 'élégante, gracieuse et intransigeante dans son art'.

Hommage de Trump

Le président républicain Donald Trump a lui aussi rendu salué la voix de la chanteuse. 'Elle fut une femme exceptionnelle qui a bénéficié d'un merveilleux bienfait de Dieu, sa voix. Elle va nous manquer!', a-t-il écrit sur Twitter.

Née le 25 mars 1942 à Memphis, dans le Tennessee, élevée à Detroit, Aretha Franklin, fille d'un prédicateur baptiste qui sera arrêté pour possession de drogue, a fait ses débuts dans un groupe de gospel avant de signer chez Columbia Records en 1961.

Ses premiers succès ont suivi son arrivée dans une autre maison de disques, Atlantic Records, où le producteur Jerry Wexler a su tirer le meilleur parti de sa voix puissante et chargée d'émotion, faisant oublier sa timidité, son mauvais caractère et sa propension à oublier de monter sur scène.

Plus grande chanteuse de l'ère du rock

Auteur-compositeur mais aussi pianiste, Aretha Franklin a marqué de son empreinte pendant plus de cinquante ans aussi bien la soul music du sud des Etats-Unis que le gospel, le funk, le rhythm & blues ou encore le jazz.

Mais son influence va encore au-delà: en 1987, elle a été la première femme à intégrer le Rock and Roll Hall of Fame et en 2010, le magazine Rolling Stone l'a couronnée plus grande chanteuse de l'ère du rock.

'Je prie pour le merveilleux esprit doré d'Aretha Franklin', a tweeté la chanteuse Diana Ross à l'annonce de sa mort. Elle 'était sans pareil', a de son côté écrit la chanteuse britannique Annie Lennox, pour qui Aretha Franklin restera, dans son registre vocal, ses prestations scéniques et sur disques, 'la plus exceptionnelle artiste que le monde ait eu le privilège de voir'.

Le maire de Detroit, Mike Duggan, a salué la mémoire d'une chanteuse 'sans égal'. Aucun habitant de la ville, a-t-il expliqué, n'a été aimé comme Aretha Franklin et ne laissera une trace aussi indélébile.

'Tout au long de son extraordinaire vie et carrière, elle a obtenu l'amour - et oui, le respect - de millions de gens, pas seulement pour elle-même et pour les femmes du monde entier, mais aussi pour la ville qu'elle aimait', a-t-il ajouté.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus