Le Grand Prix suisse de musique va au trompettiste Erik Truffaz

Le trompettiste franco-suisse Erik Truffaz se voit décerner le Grand Prix suisse de musique ...
Le Grand Prix suisse de musique va au trompettiste Erik Truffaz

Le Grand Prix suisse de musique va au trompettiste Erik Truffaz

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le trompettiste franco-suisse Erik Truffaz se voit décerner le Grand Prix suisse de musique 2023, doté de 100'000 francs. L’Office fédéral de la culture (OFC) récompense encore le travail de sept autres musiciens et de trois organisations culturelles.

Depuis la parution de l'album jalon 'Bending New Corners' sur le label 'Blue Note' en 1999, Erik Truffaz compte parmi les figures marquantes de l'histoire récente du jazz, écrit jeudi l'OFC dans un communiqué. Pour ses explorations musicales, il aime le collectif, travailler avec des musiciennes comme Sophie Hunger et embarquer des jeunes pousses de la scène suisse à l'instar du batteur genevois Arthur Hnatek.

Les amateurs de jazz ont pu voir jouer le trompettiste Erik Truffaz, qui partage la vie de l'actrice française Sandrine Bonnaire, en ouverture du dernier Cully Jazz Festival. Son album 'Rollin'', dans lequel il reprend une dizaine de thèmes de musiques de films et de séries télévisées, vient de sortir début avril.

'Je suis très heureux de ce prix qui honore mon parcours, mais aussi celui des musiciens avec qui nous avons élaboré une musique qui nous a ouvert les portes des scènes internationales', a réagi Erik Truffaz, 63 ans, natif de Chênes-Bougeries (GE) et qui a grandi dans le Pays de Gex. Il salue encore 'son management et l'ensemble des partenaires qui m'ont soutenu lorsque j'étais inconnu, à savoir Pro Helvetia et les petits clubs du bassin lémanique'.

Une DJ genevoise

Parmi les sept autres musiciens, l’OFC récompense une autre Romande, Sonja Moonear, une pionnière de la culture club et DJ à Genève. 'Cette distinction marque la reconnaissance de mon travail au sein d'un milieu relativement méconnu du grand public', a déclaré la Genevoise de 45 ans.

En plus de mener sa carrière de DJ, Sonja Moonear produit ses propres tracks, publie des remixes sur des labels comme Karat ou Rawax et travaille comme designer du son pour RTS TV. En 2017, elle est une des protagonistes du film documentaire techno : 'Quand je pense à l'Allemagne, la nuit'.

Sa carrière de DJ a démarré à partir de 2002 d'une façon fulgurante: DJ résidente au club Weetamix, elle se produit depuis dans des clubs et des festivals dans le monde entier.

Promotion des femmes dans le rock

Parmi les autres primés : Carlo Balmelli, un amateur de la musique de cuivre suisse (Arogno/TI); l'accordéoniste Mario Batkovic, un visionnaire aux multiples facettes (Berne); Lucia Cadotsch, une des voix marquantes du jazz européen (Zurich/Berlin); Ensemble Nikel, 'un nouveau souffle pour la musique de chambre' (Suisse/Israël/Etats-Unis/Allemagne); Katharina Rosenberger, 'la compositrice qui aiguise nos sens' (Zurich) et Saadet Türköz, une artiste de la voix de niveau mondial (Istanbul et Zurich). Chacun d'entre eux reçoit 40'000 francs.

Deux organisations culturelles et un rappeur reçoivent encore un prix spécial, doté chacun de 25'000 francs. L'association Helvetiarockt, qui se bat pour la promotion des femmes et des personnes non binaires dans le milieu de la musique actuelle, est l'une d'entre elles. Elle s'engage pour une promotion de la relève en structurant ce milieu et en offrant formation, réseau, visibilité et suivi.

Le Kunstraum Walcheturm de Zurich est également primé. Cette institution à but non lucratif, fondée dans les années 50 et dirigée depuis 20 ans par Patrick Huber, occupe une place importante dans le développement de la musique et de l'art expérimental en Suisse, écrit l'OFC.

Rappeur alémanique

Enfin le rappeur Pronto, qui chante dans un mélange de suisse-allemand et d'anglais, compte parmi les personnages les plus influents et les plus écoutés de la jeune scène suisse du trap. Ce jeune homme de 30 ans, né à Soleure et d'origine ghanéenne, a écrit des hits comme 'Priceless', qui compte plus de 19 millions de clics sur les services de streaming comme Spotify.

Les Prix suisses de musique 2023 seront décernés le 8 septembre pour la première fois à Berne, dans la Grosse Halle de la Reitschule, en présence du président de la Confédération Alain Berset. Depuis la création du prix en 2014, l’Office fédéral de la culture (OFC) a déjà honoré 131 musiciennes et musiciens.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus