Le metteur en scène russe Serebrennikov débute à l'Opéra de Paris

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov va signer sa première production d'opéra en ...
Le metteur en scène russe Serebrennikov débute à l'Opéra de Paris

Le metteur en scène russe Serebrennikov débute à l'Opéra de Paris

Photo: KEYSTONE/AP/ALEXANDER ZEMLIANICHENKO

Le metteur en scène russe Kirill Serebrennikov va signer sa première production d'opéra en France: l'Opéra de Paris lui a commandé 'Lohengrin' de Wagner pour sa saison 2023-2024, qui marquera aussi le retour du 'Casse-Noisette' de Noureev.

Décrivant Serebrennikov comme 'l'un des metteurs en scène les plus engagés et audacieux de la scène actuelle', le directeur général de l'Opéra Alexander Neef, qui a dévoilé la nouvelle saison mercredi, a souligné que 'les références à la guerre et à la conquête présentes dans 'Lohengrin' entrent en résonance avec la situation actuelle', l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Kirill Serebrennikov, sur tous les fronts en 2022, du Festival de Cannes à Avignon, avait quitté Moscou dans la foulée de l'invasion et est désormais installé à Berlin.

Et après 30 ans d'absence, l'Opéra renouera à partir de septembre avec une troupe lyrique maison dans le but d'accompagner de jeunes artistes et de consolider le lien entre ses artistes et le public.

L'Opéra reprend également une production du 'Don Giovanni' de Mozart, signée Claus Guth au Festival de Salzbourg 2008, et fait entrer au répertoire l'opéra contemporain 'The Exterminating Angel' du Britannique Thomas Adès (2016), dans une mise en scène de Calixto Bieito.

Plusieurs oeuvres rares sont aussi programmées: 'Beatrice di Tenda' de Vincenzo Bellini, dans une production du metteur en scène américain Peter Sellars; 'Médée', créée il y a trois siècles par Marc-Antoine Charpentier, devant Louis XIV à l'Académie royale de Musique (l'ancêtre de l'Opéra); 'Don Quichotte' de Jules Massenet, absent de la scène depuis plus de 20 ans; 'La Vestale' de Gaspare Spontini, dans sa version originale en français, qui n'est plus à l'affiche de l'Opéra depuis le XIXeme siècle.

S'ajoute un florilège de reprises, de 'Cosi Fan Tutte' de Mozart à 'La Traviata' de Verdi, en passant par 'Turandot' de Puccini ou 'L'affaire Makropoulos' du compositeur tchèque Leos Janacek.

Retour des classiques

Le ballet renoue avec un nombre plus important de classiques que les années précédentes: 'Casse-Noisette' dans la version de Noureev, donné la dernière fois en décembre 2014, 'Le Lac des Cygnes', 'Don Quichotte', le ballet romantique 'Giselle' et 'La Fille Mal Gardée' du Britannique Frederick Ashton. Côté contemporain, 'Barbe-Bleue' de Pina Bausch, 'Sadeh21' d'Ohad Naharin et des pièces de Jiri Kylian entrent au répertoire.

Trois femmes chorégraphes sont à l'affiche, avec d'abord la reprise de 'The Seasons' Canon' de Crystal Pite, grand succès de 2016. L'artiste chinoise Xie Xin et Marion Motin, chorégraphe de clips et de tournées pour Stromae, Redcar (ex-Christine and the Queens) ou Angèle, signeront toutes deux leur première création pour le ballet.

Béjart Ballet invité

Une soirée Jerome Robbins est prévue, ainsi qu'un spectacle de la compagnie invitée Béjart Ballet Lausanne.

Il s'agit encore d'une saison signée Aurélie Dupont, l'ex-directrice de la danse qui avait démissionné mi-2022, avant d'être remplacée par José Martinez.

L'an dernier, l'Opéra a enregistré un déficit de 6,4 millions d'euros (moins que prévu), mais celui-ci se creusera cette année à 9,6 millions d'euros, notamment en raison de l'inflation.

Malgré une aide de l'Etat pour faire face aux charges énergétiques, l'ensemble des tarifs de l'Opéra ont augmenté en moyenne de 5%, notamment dans les catégories les plus chères (jusqu'à 170 euros pour un ballet comme 'Giselle').

Mais dans le but d'attirer davantage de public, 35% des places seront vendues à 50 euros ou moins et 30'000 autres seront proposées à 10 euros aux moins de 28 ans dans le cadre des avants-premières jeunes.

Streaming à l'étranger

Dès le 29 mars, l'Opéra lance sa nouvelle plateforme de streaming, Paris Opera Play, accessible en France et à l'étranger, pour regarder des spectacles en direct et en replay.

L'Opéra a également annoncé que les danseurs de la compagnie classique feront leurs exercices sur une barre géante, ouverte aux danseurs amateurs, le 14 juillet 2024, dans le cadre de l'olympiade culturelle des JO de Paris.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus