Le nouveau James Bond dévoilé la semaine prochaine

Fin d'une attente interminable pour les fans de l'espion le plus célèbre du monde: retardé ...
Le nouveau James Bond dévoilé la semaine prochaine

Le nouveau James Bond dévoilé la semaine prochaine

Photo: KEYSTONE/AP/LEO HUDSON

Fin d'une attente interminable pour les fans de l'espion le plus célèbre du monde: retardé par la pandémie, le nouveau James Bond, 'Mourir peut attendre', est présenté à Londres la semaine prochaine, dernière occasion de sauver la planète pour Daniel Craig.

Avant de ranger son smoking au placard, l'acteur britannique de 53 ans va être mis à rude épreuve: courses poursuites, explosions, fusillades... la bande-annonce laisse entrevoir un épisode intense, riche en cascades et gadgets, dans la pure tradition des 007.

Avec un an et demi de retard en raison de la pandémie, le film sera dévoilé en avant-première mondiale mardi au Royal Albert Hall à Londres, ainsi qu'au Festival du film de Zurich, avant sa sortie dans les salles de cinéma britanniques deux jours plus tard, puis le 30 septembre ailleurs en Suisse et le 6 octobre en France.

A cette occasion, les producteurs Michael G. Wilson, Barbara Broccoli et le réalisateur Cary Joji Fukunaga ('Beasts of No Nation', 'True Detective') rejoindront sur le tapis rouge les acteurs Daniel Craig, Rami Malek et Léa Seydoux ainsi que la chanteuse Billie Eilish qui interprète la chanson officielle du film, également intitulé 'No Time To Die'.

Aux côtés de ces stars, et des princes Charles et William, des soignants ont été invités à découvrir le film dans la prestigieuse salle de spectacle pour les remercier pour leur travail pendant la pandémie.

'Animal blessé'

Dans le film, le personnage inventé par l'écrivain Ian Fleming a quitté ses activités au sein des services secrets et profite d'un repos bien mérité en Jamaïque. Une tranquillité interrompue lorsque son vieil ami de la CIA, Felix Leiter, vient lui demander de l'aide pour sauver un scientifique qui vient d'être kidnappé.

De retour au travail, le plus célèbre agent au service de Sa Majesté doit travailler avec une nouvelle et 'désarmante' collègue, jouée par la Britannique Lashana Lynch. Celle-ci le prévient d'emblée: 'Si vous me barrez la route, je vous mets une balle dans le genou'.

Face à eux, un mystérieux ennemi doté d'armes high-tech, incarné par l'Américain d'origine égyptienne Rami Malek, Oscar du meilleur acteur en 2019 pour son interprétation du chanteur Freddie Mercury.

La conquête de Bond depuis 'Spectre', la psychologue Madeleine Swann, interprétée par la Française Léa Seydoux, semble aussi avoir des choses à cacher.

Dans cet opus, tourné notamment en Italie et en Jamaïque, 007 'est une sorte d'animal blessé en lutte avec son passé d'agent secret', a décrit l'an dernier le réalisateur Cary Joji Fukunaga dans une vidéo du distributeur Universal Pictures.

Selon le réalisateur, c'est une 'course' pour James Bond, 'non seulement pour sauver le monde mais ceux qu'il aime'.

L'actrice et scénariste Phoebe Waller-Bridge ('Fleabag') a été mise à contribution pour améliorer la représentation des femmes dans le film, une façon de répondre aux critiques sur le sexisme de certaines oeuvres de la franchise.

Initialement prévue en mars 2020, la sortie de ce 25e épisode des aventures de l'agent secret a été repoussée plusieurs fois en raison de la pandémie. Sa sortie est donc très attendue par les fans mais aussi par les exploitants de cinémas qui cherchent à remplir leurs salles après les confinements.

'Nous savons qu'il s'est fait attendre mais il était important pour nous de sortir ce film à un moment où les fans pouvaient voir James Bond comme il se doit: sur grand écran', a assuré le mois dernier Michael De Luca, le responsable des films des studios MGM, récemment rachetés par Amazon pour 8,45 milliards de dollars (8 milliards d'euros).

Le dernier volet des aventures de James Bond, 'Spectre', sorti fin 2015, avait rapporté plus de 880 millions de dollars de recettes dans le monde, selon la presse spécialisée.

La même année, Daniel Craig avait déclaré qu'il préférerait se 'tailler les veines' que de jouer de nouveau James Bond.

L'acteur a affirmé dans une interview à Radio Times cette semaine qu'il s'agissait d'une plaisanterie. Il a expliqué qu'à l'époque il venait d'achever un tournage éprouvant pendant lequel il s'était cassé la jambe et 'avait besoin de faire une pause'.

Le mystère demeure entier sur le choix du prochain ou de la prochaine 007.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus