Les Grammy Awards s'ouvrent, sous le choc de la mort de Kobe Bryant

La cérémonie des Grammy Awards, prestigieuses récompenses de la musique américaine, s'est ouverte ...
Les Grammy Awards s'ouvrent, sous le choc de la mort de Kobe Bryant

Le gala de Grammy Awards dédié au défunt Kobe Bryant

Photo: KEYSTONE/AP/PM DC BR DA CV GB

La chanteuse Lizzo, grande favorite avec huit nominations, a ouvert dimanche soir le gala des Grammy Awards en dédiant la cérémonie de remise des prix de l'industrie musicale au défunt basketteur Kobe Bryant. Il est mort à 41 ans dans un accident d'hélicoptère.

'Ce soir, c'est pour Kobe', a lancé la rappeuse avant d'entamer son numéro d'ouverture de la soirée, organisée dans le célèbre stade Staples Center de Los Angeles, l'endroit même où Kobe Bryant a joué des années durant pour l'équipe des Lakers.

La maîtresse de cérémonie de la soirée, Alicia Keys, a à son tour rendu hommage à Kobe Bryant. 'Nous ressentons tous la même tristesse en ce moment', a lancé la chanteuse. 'Aujourd'hui, Los Angeles, l'Amérique et le monde entier a perdu un héros, et nous nous retrouvons littéralement ici, le coeur brisé, dans la maison que Kobe Bryant a bâtie', a souligné Alicia Keys, avant d'entonner une version poignante de 'It's So Hard to Say Goodbye', accompagnée du groupe soul Boys II Men.

Des dizaines d'admirateurs, souvent en larmes, s'étaient rassemblés dimanche après-midi pour rendre hommage à Kobe Bryant à l'extérieur du stade, pendant que les premiers prix étaient distribués non loin de là, au Microsoft Theatre.

Billie Eilish primée

Le phénomène Lil Nas X a déjà empoché son premier Grammy pour le clip vidéo de son tube 'Old Town Road' tandis que Billie Eilish a remporté dimanche le prix du 'meilleur album pop vocal' pour 'When We All Fall Asleep, Where Do We Go?', s'imposant face aux vétérans Taylor Swift, Beyoncé, Ariana Grande et Ed Sheeran.

Quant à Michelle Obama, elle a été primée dans la catégorie du 'meilleur album parlé' pour le livre audio de ses mémoires.

Le palmarès devrait faire la part belle aux nouveaux talents, en particulier féminins, même si le spectacle risque de ne pas suffire à faire totalement oublier les graves accusations de harcèlement et d'irrégularités portées contre les Grammy Awards par son ex-patronne, récemment suspendue de ses fonctions.

Deborah Dugan affirme notamment que son prédécesseur à la tête de la Recording Academy, Neil Portnow, a violé une artiste et que certains votes pour les nominations aux Grammy Awards ont été entachés par des 'conflits d'intérêts'. Neil Portnow et l'organisation ont catégoriquement démenti.

Deborah Dugan avait pris en août la tête de l'Académie, devenant la première femme de l'histoire à occuper ce poste. Elle a affirmé être victime de représailles parce qu'elle voulait y 'changer les choses' après 17 ans de présidence de Neil Portnow.

Millésime très féminin

Le millésime 2020 devrait être une réussite avec des nominations très féminines, en particulier dans les quatre catégories reines (album de l'année, enregistrement de l'année, chanson de l'année et révélation de l'année), où elles sont au moins à parité avec les hommes.

Outre l'exubérante rappeuse Lizzo, en pole position avec huit nominations, Billie Eilish (six), Ariana Grande (cinq), Lana Del Rey, Beyoncé et la chanteuse H.E.R. ont également tiré leur épingle du jeu.

La soirée de gala des Grammy Awards doit présenter comme chaque année une vingtaine de numéros musicaux, parmi lesquels Aerosmith, Billie Eilish, Ariana Grande, Camila Cabello, les Jonas Brothers, Cyndi Lauper, Lil Nas X, Lizzo, Demi Lovato, Meek Mill, Run-DMC, Gwen Stefani et le rappeur YG. Le show proposera aussi une version de 'Old Town Road' par le groupe de K-pop BTS, la star country Billy Ray Cyrus et le DJ Diplo.

/ATS
 

Actualités suivantes