Les jeunes designers suisses à Milan pendant une semaine

Neuf studios vont représenter le design suisse à Milan, du 6 au 12 juin. Les visiteurs pourront ...
Les jeunes designers suisses à Milan pendant une semaine

Les jeunes designers suisses à Milan pendant une semaine

Photo: Pro Helvetia

Neuf studios vont représenter le design suisse à Milan, du 6 au 12 juin. Les visiteurs pourront découvrir des objets comme un automate de torréfaction intelligent ou des meubles fabriqués à partir de déchets de brasserie.

Le studio Niederhauser, basé à Lausanne, est l'un des sept studios que Pro Helvetia a sélectionnés pour la Semaine du design de Milan. C'est à Noémie Niederhauser que l'on doit ces tables basses, faites à partir de restes de céréales issus de la fabrication de bières.

Ces déchets, produits en très grandes quantités, sont donnés aux animaux à la campagne, mais pas en ville. Il est aussi possible d'en faire du bioéthanol, 'mais pour l'instant, il y a trop de déchets par rapport à la demande'. Et les brasseurs doivent payer pour s'en débarrasser.

Circuit court

De fil en aiguille, la jeune femme de 37 ans, formée en design céramique à Vevey et en arts visuels à Londres, a considéré ce matériau comme intéressant. Et s'est demandé comment réinjecter ce produit dans le circuit.

Noémie Niederhauser le sèche, le broie et utilise des liants organiques. Un point important car elle tient à ce que tous les éléments utilisés soient écologiques, a-t-elle dit à Keystone-ATS. Et par pressage, elle arrive ensuite à fabriquer des planches ou des formes avec plus de relief.

Cette préoccupation écologique n'est pas nouvelle pour la designer. Elle développe notamment un packaging (emballage), fait à base de résidus céréaliers et de champignons, en lien avec une coopérative de femmes au Sénégal, qui cultivent des champignons.

Des prototypes à Milan

Tous les projets, présentés à Milan, sont des prototypes. 'Une très belle tribune' pour Noémie Niederhauser, qui enseigne en parallèle à l'Ecole d'arts de Berne et au CEPV de Vevey après un passage à l'EPFL auprès des étudiants en architecture.

Avec les tables basses, la designer, qui a aussi monté un espace d'arts à Athènes, aimerait montrer le potentiel de ce matériau. Si Milan tient ses promesses, elle aura peut-être des commandes pour produire des objets en série limitée.

Car l'un des enjeux de ce rendez-vous milanais est bien de mettre en relation les designers suisses émergents avec les marchés internationaux.

Les projets que Pro Helvetia a sélectionnés cette année s'articulent autour de la question 'comment les espaces de vie évoluent-ils pour s'adapter à notre société en constante mutation ? ' Outre les tables basses de Noémie Niederhauser, les visiteurs pourront découvrir un tabouret à rallonge qui peut être transformé en banc ou encore un paravent en fibre de carbone tissée à la main.

'House of Switzerland'

C'est la quatrième fois que Pro Helvetia organise la participation de jeunes designers à Milan. Et pour la première fois, les institutions qui incarnent le design suisse seront réunies sous un même toit, la 'Maison de la Suisse' ('House of Switzerland') à la Casa Degli Artisti (Brera). Le conseiller fédéral Alain Berset sera sur place le 6 juin.

L'ensemble des studios sélectionnés sont: Alexandra Gerber Studio (Londres), Marc Gerber Design (Berne), Renaud Defrancesco Studio (Lausanne), Salienti (Zurich), Shizuka Saito (Genève), Sébastien El Idrissi et Mikafi (Zurich), Studio Eidola (Zurich), Studio Niederhauser (Lausanne) et Vevig (Genève).

/ATS
 

Actualités suivantes