Les poursuites contre Alec Baldwin vont être abandonnées

Les poursuites contre l'acteur américain Alec Baldwin, accusé d'homicide involontaire après ...
Les poursuites contre Alec Baldwin vont être abandonnées

Les poursuites contre Alec Baldwin vont être abandonnées

Photo: KEYSTONE/AP/Seth Wenig

Les poursuites contre l'acteur américain Alec Baldwin, accusé d'homicide involontaire après un tir mortel sur le tournage du film 'Rust' en 2021, vont être abandonnées. C'est ce qu'ont assuré jeudi ses avocats.

Nous nous réjouissons de la décision de classer l'affaire contre Alec Baldwin et nous encourageons une enquête appropriée sur les faits et les circonstances de ce tragique accident', ont déclaré Luke Nikas et Alex Spiro, dans un communiqué transmis à l'AFP.

Le 21 octobre 2021, le tournage du film 'Rust' dans un ranch du Nouveau-Mexique avait viré au drame quand M. Baldwin avait pointé une arme censée ne contenir que des balles à blanc, mais dont un projectile bien réel avait tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, et blessé le réalisateur Joel Souza.

Ce fait divers rare avait choqué Hollywood et provoqué des appels à interdire les armes à feu sur les plateaux.

Reprise du tournage

L'annonce du classement de l'affaire, révélée jeudi par le magazine spécialisé Deadline, intervient le jour même de la reprise du tournage du film dans le Montana, après un an et demi d'interruption.

Alec Baldwin, connu notamment pour son rôle dans la série '30 Rock', a toujours clamé son innocence et avait plaidé non coupable du chef d'accusation d'homicide involontaire retenu contre lui.

Selon l'acteur, on lui avait assuré que son arme était inoffensive, et il nie avoir appuyé sur la détente. Une affirmation mise en doute par de nombreux experts.

Après son inculpation, sa défense avait immédiatement dénoncé une 'terrible erreur judiciaire'.

En cas de condamnation, l'acteur de 65 ans risquait jusqu'à 18 mois d'emprisonnement et une amende de 5.000 dollars.

Placé sous contrôle judiciaire, l'acteur, qui est également co-producteur de 'Rust', avait été autorisé à finir le tournage de son western, à condition de s'abstenir de boire de l'alcool et d'utiliser des armes à feu ou des armes dangereuses.

L'armurière, toujours poursuivie

L'accusation avait déjà montré des signes de fragilité dans cette affaire.

En février, la procureure de Santa Fe avait décidé d'abandonner une circonstance aggravante visant M. Baldwin, qui lui faisait encourir cinq ans derrière les barreaux. Elle avait ensuite transféré le dossier à deux autres procureurs, en assurant que ses services étaient submergés par d'autres affaires.

Comme l'acteur, l'armurière de 'Rust', Hannah Gutierrez-Reed, était également accusée d'homicide involontaire. Selon le magazine Variety, la justice va maintenir ces poursuites.

Lors de l'enquête, les policiers ont conclu que c'est elle qui avait mis la munition dans l'arme utilisée par M. Baldwin, au lieu d'une balle factice.

Fin mars, le premier assistant-réalisateur du film, Dave Halls, a écopé de six mois de prison avec sursis dans cette affaire. Il avait tendu le pistolet au coeur du drame à l'acteur, en lui assurant qu'elle n'était pas dangereuse, et il avait accepté de plaider coupable.

Le tournage du film a repris avec le veuf de Halyna Hutchins, Matthew, en tant que producteur exécutif. En octobre, il a abandonné les poursuites qu'il avait engagées au civil contre Alec Baldwin au terme d'un accord dont le montant n'a pas été divulgué.

Les parents ukrainiens et la soeur de l'ex-directrice de la photographie réclament en revanche toujours des dommages-intérêts au civil.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus