Les vaches Hollywood, Praline et Griotte paraderont à Vevey

La Fête des vignerons a choisi samedi les quarante vaches qui participeront à sa prochaine ...
Les vaches Hollywood, Praline et Griotte paraderont à Vevey

Les vaches Hollywood, Praline et Griotte paraderont à Vevey

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

La Fête des vignerons a choisi samedi les quarante vaches qui participeront à sa prochaine Fête, du 18 juillet au 11 août. Les bêtes participeront à tous les spectacles et aux trois cortèges.

Elles ne le savent pas encore, mais elles paraderont cet été sur la scène de la Fête des vignerons. Hollywood, Praline, Edith, Griotte et Venise ont été sélectionnées samedi matin à Savigny (VD), à l'issue d'un casting auquel ont participé quelque 90 vaches.

Ces belles bêtes, choisies pour leur calme et leurs proportions équilibrées, participeront à un moment-phare du spectacle. Elles accompagneront le collectif de onze chanteurs qui entonnera le célèbre ranz des vaches au centre d'une arène de 20'000 places.

Simmental, Montbéliardes, Swiss Fleckvieh, Red Holstein et Holstein noires et blanches: cinq races ont été retenues. 'Les juges ont regardé leurs pieds, pour s'assurer qu'elles marchent bien, et les ont choisies assez grandes. Cela s'est très bien passé', a relevé samedi Eric Sonnay, responsable des infrastructures de la Fête concernant les animaux.

Les animaux proviennent du district fribourgeois de la Veveyse et de la région de Vevey, seul périmètre autorisé à concourir. Ce qui a provoqué la déception d'éleveurs d'autres régions, car en 1999, lors de la dernière fête, tout le canton avait pu participer.

Pour le spectateur, le changement le plus visible, par rapport aux éditions de 1999 et 1977, sera l'absence de cornes. Avec la généralisation de la stabulation libre, peu de bovidés conservent leurs cornes. 'Quatre vaches ont des cornes', a expliqué M. Sonnay. L'une d'entre elles est une noire et blanche. 'C'est très rare. Il n'en existe quasiment plus'.

Une vache par éleveur

Dès 08h00, les vaches sont arrivées à Savigny où elles ont été lavées et bichonnées par leur propriétaire. Les deux juges présents ont retenu une bête par éleveur, même si certains s'étaient déplacés avec plusieurs têtes pour être sûr qu'une d'entre elles soit retenue. 'C'est un honneur d'avoir une bête à la Fête', a ajouté M. Sonnay, éleveur aux Tavernes, près de Palézieux.

'Les bêtes doivent être portantes au moment de la Fête, car elles sont moins excitées', a précisé l'éleveur, qui est aussi député PLR. Elles devront fournir environ 20 litres de lait par jour, qui sera trait sur place, à Vevey, matin et soir puis transformé en fromage.

Ces vaches seront-elles formées ? Pas vraiment. Les propriétaires sont priés de les habituer au licol et de les promener un peu avant, car celles qui vivent en stabulation libre n'ont jamais été attachées. 'Cela avait probablement déjà été fait. Aucune n'a fait la folle ce matin. Elles étaient très calmes', a constaté M. Sonnay.

De toute façon, pas d'inquiétude: 'Les vaches sont faciles à éduquer. Cela va très vite. C'est plutôt les armaillis qui doivent s'entraîner. Certains ne sont pas agriculteurs et n'ont jamais mené de vache', rigole-t-il.

Test dans les arènes

Le 15 mai, Eric Sonnay emmènera une dizaine de ses vaches dans les arènes pour les confronter à cet environnement nouveau, tout particulièrement au plancher en LED. 'Ce sera un test. Nous voulons voir comment elles réagissent', explique-t-il.

Les 40 vaches de la Fête prendront leurs quartiers à Vevey le 13 juillet. Durant un bon mois, elles séjourneront à l'écurie de La Ferme du Jardin Doret, à deux pas de l'arène. A leurs côtés, huit chevaux, une mule, une truie, une brebis ainsi qu'une quinzaine de chevrettes. Une équipe de six personnes s'occupera du bien-être des animaux durant toute la fête. 'Mon voeu est de favoriser le contact entre la ville et la campagne, pour éviter qu'un fossé ne se creuse', ajoute M. Sonnay.

/ATS
 

Actualités suivantes