Les visiteurs sont venus en nombre admirer l'héritage du pouvoir

La 24e édition des Journée européennes du Patrimoine s'est déroulée ce week-end. Selon les ...
Les visiteurs sont venus en nombre admirer l'héritage du pouvoir

Les visiteurs sont venus en nombre admirer l'héritage du pouvoir

Photo: Keystone

La 24e édition des Journée européennes du Patrimoine s'est déroulée ce week-end. Selon les organisateurs, entre 45'000 et 65'000 visiteurs se sont déplacés pour admirer châteaux forts, hôtels de ville et autre 'héritage du pouvoir'.

Quelque 330 localités réparties dans toute la Suisse ont ouvert les portes de leurs bâtiments aux curieux. En Suisse romande, plus de 80 sites liés au pouvoir étaient proposés au public. Malgré une météo difficile samedi, la participation a atteint un niveau équivalent à celui de 2016 à Genève et a explosé dans le canton de Vaud.

A Genève, 'la fréquentation a été bien moindre samedi. Mais la journée de dimanche a permis de la rattraper' pour atteindre plus de 6000 visiteurs, a indiqué à l'ats la coordinatrice genevoise de la manifestation Babina Chaillot Calame. 'Les gens ont relevé la qualité des guides', s'est-elle félicité.

Parmi les sites qui ont connu un important succès, des lieux de pouvoir connus des Genevois comme le Palais de justice et l'Hôtel-de-ville. Au total, 90% des visites sur réservation affichaient complet. Le chantier du Grand théâtre l'était même depuis plusieurs jours.

Les Genevois avaient accès à plus d'une vingtaine de sites, de la salle des Rois à l'Arquebuse à l'Hôtel de Ville en passant l'Organisation internationale de la propriété intellectuelle (OMPI). Prévue pour accueillir les familles, le paquet autour du village et du château de Dardagny, avec notamment un concert, a vu affluer 'énormément de monde', selon Mme Chaillot Calame. 'Entre 200 et 300 personnes dimanche'.

Parlement vaudois demandé

Dans le canton de Vaud aussi, l'offre dépassait la vingtaine de sites, près du double par apport à 2016, dont cinq à Lausanne. Une offre qui explique les 17'000 visiteurs qui se sont déplacés contre 6000 l'année dernière.

Le nouveau Parlement a été pris d'assaut par les curieux qui ont pu observer un décor d'apparat retrouvé lors du chantier. 'Il y a un attrait pour le lieu de pouvoir, le lieu de travail des responsables politiques', a expliqué la coordinatrice vaudoise Laura Bottiglieri.

Autre intérêt, le château Saint-Maire proposait une visite 'très riche' à laquelle ont assisté notamment des Anglais arrivés nombreux sans savoir que ces Journées étaient organisées. Plusieurs collaborateurs sur ce chantier ont expliqué leur activité. Mme Bottiglieri relève cette curiosité pour 'le travail artisanal' auprès de nombreuses personnes.

Complet

A eux deux, ces sites ont attiré environ 6000 personnes. Comme à Genève, la quasi totalité des visites sur réservation étaient complètes. Notamment le Tribunal fédéral que beaucoup de personnes n'ont pu voir.

A Neuchâtel, les badauds ont par exemple pu découvrir le chantier de restauration de la Collégiale. A Berne, les visites guidées de la Résidence de France se sont déroulées à guichets fermés, soulignent les organisateurs dans un communiqué.

Les Journées européennes du patrimoine ont lieu chaque année en septembre dans 50 pays d'Europe. Elles attirent d'année en année près de 20 millions de visiteurs. En Suisse, l'événement est placé sous le patronage du conseiller fédéral Alain Berset. Pour 2018, les visites devraient être échelonnées en Suisse sur les quatre week-ends de septembre.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus