Les Journées de Soleure présentent des sujets brûlants d'actualité

Un footballeur homosexuel, un regard critique sur les changements dans les médias et un documentaire ...
Les Journées de Soleure présentent des sujets brûlants d'actualité

Les Journées de Soleure présentent des sujets brûlants d'actualité

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Un footballeur homosexuel, un regard critique sur les changements dans les médias et un documentaire romand en ouverture: les Journées de Soleure ont présenté jeudi le programme de leur 53e édition, qui aura lieu du 25 janvier au 1er février 2018.

Au total, 159 films seront projetés, soit moins que les éditions précédentes. Toutefois, un nombre particulièrement élevé d'oeuvres a convaincu 'par une originalité de forme et de contenu', a déclaré la directrice du festival consacré au cinéma helvétique Seraina Rohrer jeudi devant les médias à Zurich.

De plus, les cinéastes ont regardé là où d'autres détournent le regard. Un exemple est le film d'ouverture des Journées de Soleure: le documentaire de Fernand Melgar 'A l'école des Philosophes'. Il montre le quotidien dans une école pour enfants handicapés.

Fernand Melgar, connu pour ses films 'Vol spécial' et 'L'abri' est le premier Romand à inaugurer le festival depuis 2009. De plus, un documentaire n'avait plus été projeté en ouverture depuis 2004.

Actualité brûlante

'A l'école des Philosophes' fait partie des neuf films en compétition pour le Prix de Soleure, doté de 60'000 francs. Autre oeuvre nominée: 'Mario' de Marcel Gisler ('Electroboy'). Ce film, qui raconte l'histoire d'un footballeur homosexuel, est brûlant d'actualité depuis le coming out récent de l'arbitre professionnel Pascal Erlachner, sujet tabou dans le monde du football.

Autre film d'actualité en lice pour un Prix de Soleure: le documentaire de Dieter Fahrer 'Die Vierte Gewalt' (Le quatrième pouvoir). Le cinéaste jette un regard critique sur la réalité du travail dans les médias.

Bande à part

Le cinéma romand sera en outre représenté par quatre cinéastes de renom: Lionel Baier, Jean-Stéphane Bron, Ursula Meier et Frédéric Mermoud - alias Bande à part. Chacun présentera le film qu'il a réalisé pour la RTS dans le cadre de la série 'Ondes de choc'.

Le point de départ pour les quatre films est le même: un jeune subit un coup du destin qui change sa vie. Ce sont quatre films d'auteur sans compromis.

No Billag - No cinéma suisse

L'ancien conseiller aux Etats Felix Gutzwiller (PLR/ZH) présidera pour la première fois les Journées de Soleure lors de la 53e édition. Devant les médias à Zurich, il a exprimé ses craintes sur l'initiative No-Billag, sur laquelle le peuple doit s'exprimer le 4 mars prochain. 'Son acceptation serait un jour noir pour le cinéma suisse'. La SSR subventionne et produit de nombreux films helvétiques.

/ATS
 

Actualités suivantes