Plus de 6000 personnes à la Marche des fiertés de Bulle (FR)

La Marche des fiertés, organisée dans le cadre de la Bulle Pride 2022, a attiré plus de 6000 ...
Plus de 6000 personnes à la Marche des fiertés de Bulle (FR)

Plus de 10'000 personnes à la Marche des fiertés de Bulle (FR)

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

La Bulle Pride 2022, tenue de vendredi à dimanche dans le chef-lieu gruérien, a connu un 'succès incontestable', estiment les organisateurs. Son point d'orgue, la Marche des fiertés de samedi, a attiré plus de 10'000 personnes, sans aucun incident majeur.

Le cortège, décliné aux couleurs de l'arc-en-ciel, s'est déroulé sous le soleil de la Gruyère, dans une ambiance 'bon enfant'. Le comité d'organisation, qui anticipait de 5000 à 7000 personnes pour l'événement, s'est réjoui, dans un communiqué publié samedi soir, d'avoir accueilli 'encore plus de monde qu'attendu'.

Les participants, venus du canton de Fribourg mais aussi de toute la Suisse romande, ont déambulé de l’avenue de la Gare à la place du Marché, via la Grand-Rue, la place St-Pierre et la rue du Marché. Le défilé comprenait cinq chars et une trentaine de groupes. L'ensemble a accompli deux tours dans le centre-ville de Bulle (FR).

Nombreux curieux

A la faveur des bonnes conditions météorologiques, à la grande satisfaction des organisateurs, la manifestation a attiré des curieux de tous les âges, a constaté un journaliste de Keystone-ATS. La Bulle Pride 2022 avait démarré vendredi dans la capitale gruérienne pour trois jours de festivité.

La place du Marché de Bulle a constitué le centre névralgique de la Pride romande. L'événement, avec sa Marche des fiertés qui s'est tenu simultanément dans de nombreuses villes à l'étranger, a déjà eu lieu par trois fois à Fribourg (en 1999, 2013 et 2016), d'où l'idée de faire étape cette fois dans la seconde ville du canton.

Chercher à se parler

Annoncé en mai, le choix a été motivé par le désir de poursuivre l’itinérance historique des Prides romandes, qui ont déjà été organisées dans toutes les capitales cantonales de la Suisse francophone, mais également à Bienne (BE) et à Lugano (TI). L'objectif consiste à aller au-devant du public.

Avec le slogan 'Parlons-nous', la Bulle Pride 2022 a voulu afficher sa volonté 'de (re)nouer le dialogue entre les communautés'. Les organisateurs ont souhaité s'adresser à 'toutes les générations, à tous les publics et toutes les personnes, qu’ils soient concernés de près ou de loin par les questions LGBTQIX+++'.

Travail pas terminé

'Vingt-cinq ans après la première pride romande (...) il aura fallu des années de lutte et de revendications pour réaliser un travail pédagogique nécessaire, et ce travail n’est sans doute pas terminé', a constaté pour sa part la conseillère d'Etat fribourgeoise Sylvie Bonvin-Sansonnens, lors de la partie officielle.

La Pride de Bulle 'apportera aussi sa pierre à l’édifice en allant à la rencontre des gens qui habitent dans nos régions périphériques', a ajouté la ministre de la formation et des affaires culturelles. Sur le plan de l'organisation de base, la manifestation a dû verrouiller son périmètre de fête par 25 plots en béton.

La mesure a été exigée par la Police cantonale fribourgeoise, qui a effectué une analyse des risques, avec l'objectif d'éviter qu'un véhicule ne surgisse de manière impromptue. A l'heure du bilan, les forces d'ordre n'ont déploré aucun incident majeur.

/ATS
 

Actualités suivantes