Rétrospective Camille Pissarro au Kunstmuseum de Bâle

Le Kunstmuseum de Bâle consacre une rétrospective au peintre français Camille Pissarro (1830-1903) ...
Rétrospective Camille Pissarro au Kunstmuseum de Bâle

Rétrospective Camille Pissarro au Kunstmuseum de Bâle

Photo: Kunstmuseum Bâle

Le Kunstmuseum de Bâle consacre une rétrospective au peintre français Camille Pissarro (1830-1903). Environ 180 oeuvres de l'artiste et d'autres impressionnistes sont exposées de samedi jusqu'au 23 janvier prochain.

Camille Pissarro compte parmi les artistes majeurs de la France du 19e siècle, mais son oeuvre est souvent reléguée au second plan dans l'histoire de l'art. La dernière exposition dédiée au peintre français dans un musée suisse remonte à plus de 60 ans, a indiqué jeudi le Kunstmuseum de Bâle lors de la présentation de la rétrospective.

'L'atelier de la modernité' propose un aperçu de l'oeuvre de Pissarro et se penche sur ses coopérations avec des contemporains tels que Paul Cézanne, Claude Monnet, Paul Gauguin, Edgar Degas et Mary Cassat. Pissarro a marqué l'impressionnisme 'de manière déterminante'. Dans les années 1880, l'artiste lance une nouvelle révolution picturale avec le néo-impressionnisme.

Anarchisme

Comme de nombreux néo-impressionnistes, Camille Pissarro s'est intéressé à l'anarchisme. Ses convictions politiques transparaissent dans son oeuvre. Toutefois, il ne considérait pas ses tableaux comme des professions de foi politique, mais 'sa technique picturale révolutionnaire et sa volonté d'emprunter de nouvelles voies envers et contre tous relient son art à l'idée centrale de l'anarchisme', explique le Kunstmuseum.

Pissarro revêt une importance particulière pour le Kunstmuseum de Bâle qui possède huit peintures et de nombreux dessins de l'artiste français. La toile 'Un coin de l'Hermitage, Pontoise' (1878) fut, en 1912, la première oeuvre impressionniste acquise par la Collection publique de Bâle. Cet achat a posé les bases de la collection impressionniste du Kunstmuseum.

Camille Pissarro est né le 10 juillet 1830 à Charlotte-Amélie, sur l'île de Saint-Thomas dans les Antilles danoises, aujourd'hui les Iles vierges américaines. Il est mort le 13 novembre 1903 à Paris.

https://kunstmuseumbasel.ch

/ATS
 

Actualités suivantes