Rétrospective d'Oskar Kokoschka au Kunsthaus de Zurich

Le Kunsthaus de Zurich présente dès vendredi 200 oeuvres d'Oskar Kokoschka (1886-1980). C'est ...
Rétrospective d'Oskar Kokoschka au Kunsthaus de Zurich

Rétrospective d'Oskar Kokoschka au Kunsthaus de Zurich

Photo: Fondation Oskar Kokoschka / 2018 Pro Litteris, Zürich

Le Kunsthaus de Zurich présente dès vendredi 200 oeuvres d'Oskar Kokoschka (1886-1980). C'est la première grande rétrospective de l'artiste en Suisse depuis 30 ans.

L'exposition, qui dure jusqu'au 10 mars prochain, rassemble des tableaux, des travaux sur papier, des photographies et des lettres, a indiqué jeudi le Kunsthaus. La rétrospective a été réalisée en collaboration avec le Musée Leopold à Vienne où elle sera présentée du 5 avril au 8 juillet 2019.

Parmi les oeuvres visibles à Zurich figurent notamment le triptyque monumental 'La saga de Prométhée' et la 'Fresque pour Alma Mahler'. Elles sont exposées pour la première fois en Suisse.

Fidèle à la peinture figurative

Comme Francis Picabia et Pablo Picasso, Oskar Kokoschka appartient à cette génération de peintres restés fidèles à la peinture figurative alors que l'abstraction renforçait sa prédominance après la Deuxième Guerre mondiale. L'artiste a été un ardent défenseur de la liberté, de la démocratie et des droits de l'homme. C'est un humaniste, écrit le Kunsthaus.

Oskar Kokoschka est né à Pöchlarn, en Autriche. Il est décédé le 22 février à Montreux. Dès 1904, il fréquente l'Ecole des arts appliqués à Vienne.

Il part en Suisse le 8 janvier 1910 pour rejoindre son mécène Adolf Loos. Durant son séjour, il peint notamment 'Les Dents du Midi' aux Avants, près de Montreux, fait le portrait du naturaliste Auguste Forel à Yvorne (VD) et peint les portraits d'aristocrates tuberculeux au sanatorium de Leysin (VD), peut-on lire sur le site internet de la Fondation Kokoschka, basée à Vevey.

Blessé à la guerre

En 1915, Oskar Kokoschka s'engage volontairement dans l'armée autrichienne. Il est grièvement blessé par une balle en pleine tête et un coup de baïonnette dans la poitrine sur le front ukrainien. Il est blessé une nouvelle fois à la bataille d'Isonzo en 1915. Il installe son atelier à Dresde en 1919.

L'artiste revient en Suisse en 1923. Il y peint notamment deux vues du Léman à Blonay (VD). De 1924 à 1930, il voyage en Europe, en Asie Mineure et en Afrique du Nord. Il séjourne ensuite à Paris et Prague avant d'aller vivre en Angleterre en 1938 pour fuir le national-socialisme qui juge son art 'dégénéré'. Il obtient la nationalité britannique en 1947.

Oskar Kokoschka s'est installé à Villeneuve (VD) en 1953. Il devient citoyen d'honneur d'Autriche en 1974. En 1988, sa veuve a créé la 'Fondation à la mémoire d'Oskar Kokoschka' qui possède la plus grande collection d'oeuvres de l'artiste au monde.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus