Un musée st-gallois restitue deux objets dérobés par les nazis

Le musée d'histoire et d'ethnographie de St-Gall a restitué lundi aux héritiers d'une collectionneuse ...
Un musée st-gallois restitue deux objets dérobés par les nazis

Un musée st-gallois restitue deux objets dérobés par les nazis

Photo: Musée d'histoire St-Gall

Le musée d'histoire et d'ethnographie de St-Gall a restitué lundi aux héritiers d'une collectionneuse juive deux pièces d'argenterie ouvragées en forme de voiliers. Ces artefacts avaient été dérobés par les nazis.

C'est à l'institution elle-même que revient l'initiative de la restitution. Le musée a en effet contacté les héritiers de la collectionneuse juive Emma Budge, spoliée par les nazis.

Les héritiers comptent vendre les deux artefacts, qui valent chacun 150'000 francs, a indiqué devant les médias leur avocat, Lothar Fremy.

Les deux bateaux en argent faisaient partie de la collection du musée, qui travaille depuis 2010 à déterminer la provenance de ses fonds. Il a pu être établi que les voiliers avaient été spoliés par les nazis, a indiqué lundi devant les médias le directeur Daniel Studer.

Vendus aux enchères au bénéfice des nazis

A la mort de la collectionneuse Emma Budge en 1937, sa collection d'art avait été vendue aux enchères. Les recherches ont pu établir que les fonds provenant de cette vente ont été virés sur un compte bloqué, au nom du Troisième Reich.

Les héritiers de la collectionneuse n'avaient ainsi pas bénéficié du produit de la vente aux enchères et avaient de facto perdu la propriété de la collection. Lothar Fremy a indiqué que seuls 150 à 200 objets de la collection Budge avaient pu être localisés, alors qu'elle en contenait 1500 avant sa dispersion.

Une collection d'argenterie

Une exposition consacrée à la collection Züst a été l'occasion de se pencher sur la provenance de ces pièces d'argenterie, objets d'une donation en 1967 par l'entrepreneur Giovanni Züst.

Cet entrepreneur, mort en 1976, avait débuté sa collection dans l'entre-deux-guerres. Le musée de St-Gall ne sait pas où et quand il s'est porté acquéreur des deux voiliers d'argent appartenant à la collectionneuse hambourgeoise Emma Budge.

La collection Züst comporte uniquement des pièces d'argenterie et comporte plus de 130 objets, datant du XVIe au XVIIIe siècle. Faute de sources, le musée n'a pu restituer la provenance que de cinq objets.

Parmi les oeuvres d'art ainsi identifiées figurent, outre les deux voiliers, deux pièces provenant de la collection d'Alfred Pringsheim, le beau-père de l'écrivain Thomas Mann. Ces pièces, confisquées par les nazis, avaient été restituées aux héritiers, qui les avaient remises en vente en 1946.

L'Office fédéral de la culture (OFC) soutient dix musées suisses dans l'examen de la provenance de certaines oeuvres. Les travaux de recherche du Musée d'histoire de St-Gall a ainsi reçu un soutien financier de la Confédération de 20'000 francs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus