Une bonne édition pour Rock Oz'arènes et une réflexion pour demain

Quelque 31'000 spectateurs se sont rendus au festival Rock Oz'Arènes à Avenches (VD) qui s'est ...
Une bonne édition pour Rock Oz'arènes et une réflexion pour demain

Une bonne édition pour Rock Oz'arènes et une réflexion pour demain

Photo: KEYSTONE/MAXIME SCHMID

Quelque 31'000 spectateurs se sont rendus au festival Rock Oz'Arènes à Avenches (VD) qui s'est tenu de mercredi à samedi. Les organisateurs évoquent des 'concerts inoubliables' et 'une météo parfaite'. Reste que la manifestation veut se renouveler.

James Blunt, Texas, Calexico ou encore Nicola Cavallaro ont fait vibrer les arènes.'Nous avons eu de très belles soirées', se réjouit Charlotte Carrel, directrice du festival, interrogée par Keystone-ATS.

De retour cette année, après une absence remarquée en 2017, la soirée électro a fait le plein. 'Il y avait 10'000 personnes sur le site, c'était magnifique', poursuit la boss.

Malgré tout, la fréquentation de cette 27e édition est en légère baisse par rapport à l'an dernier où environ 33'000 personnes avaient afflué sur quatre jours.

Offre pléthorique

'Il y a une telle offre sur le marché', explique Charlotte Carrel. 'La population a toujours le choix entre deux à trois événements chaque week-end ce qui complique l'équibre des festivals'. Depuis deux à trois ans, elle constate d'ailleurs que le comportement du public: 'il se décide davantage à la der'.

'Et puis, il y a beaucoup d'événements identiques offrant le même concept', poursuit la directrice, revenant sur un article de 24 heures. Notamment le festival voisin l'Estivale à Estavayer-le-Lac (FR) qui se termine deux semaines auparavant, à 19 kilomètres de là et qui propose un concept similaire.

Baisse de fréquentation

'La cohabitation n'est pas un souci, nous avons des contacts avec eux, mais depuis qu'ils ont agrandi leur site en 2016 et offrent la même catégorie d'artistes, c'est évident que nous avons subi une baisse de notre fréquentation. C'est logique', explique le visage emblématique du festival.

Résultat, Charlotte Carrel veut repositionner, repenser le Rock Oz'Arènes. 'Nous sommes obligés d'opérer des changements si nous voulons nous maintenir. Nous devons revoir le concept au niveau de la programmation artistique'.

Chacun son style

Une réflexion qui doit se faire de concert avec les organisateurs de l'Estivale avec lesquels il n'y a aucune animosité, insiste la directrice. Et de donner en exemple la soirée électro. 'Nous l'avons lancée et ce serait chouette qu'elle n'ait lieu qu'à Avenches. On pourrait imaginer leur laisser le rap, c'est une idée'.

Sur le plan interne, celle qui collabore au festival depuis sa création en 1992 et le dirige depuis 1996, veut aussi revoir l'organisation. 'J'aimerais m'occuper uniquement de la programmation artistique et avoir moins de contraintes administratives. Nous y planchons et la nouvelle structure devrait être mise en place à l'automne'.

Financement

Sur le plan financier, Rock Oz'Arènes c'est un budget de 3,5 millions de francs dont 1,1 million pour l'enveloppe artistique. Et si la commune soutient la manifestation, elle ne lui accorde aucune aide directe, rappelle Charlotte Carrel.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus