Au moins six morts dans l'hôtel italien balayé par une avalanche

Les sauveteurs ont découvert un sixième corps dans l'hôtel dévasté mercredi par une avalanche ...
Au moins six morts dans l'hôtel italien balayé par une avalanche

Au moins six morts dans l'hôtel italien balayé par une avalanche

Photo: Keystone

Les sauveteurs ont découvert un sixième corps dans l'hôtel dévasté mercredi par une avalanche dans le massif italien des Abruzzes. Vingt-trois personnes sont encore portées disparues, ont annoncé dimanche les autorités.

'A 16h45, les pompiers ont localisé le corps sans vie d'un des disparus à l'hôtel Rigopiano', ont déclaré les pompiers sur leur compte Twitter.

Cette découverte porte à six le nombre de victimes avérées. Neuf personnes, dont quatre enfants, ont été extraites vivantes samedi des tonnes de gravats et de neige qui remplissent le bâtiment. Deux autres avaient été retrouvés jeudi.

Neuf des onze survivants sont encore hospitalisés dans la ville voisine de Pescara. Certains devraient pouvoir quitter l'hôpital dès lundi.

Efforts continus

Quatre jours après la catastrophe, des sauveteurs ont dit ne pas exclure de retrouver d'autres rescapés. Les efforts des équipes de sauvetage se poursuivent sans relâche malgré les conditions météorologiques, a déclaré le major Marco Amoriello.

'Nous ne nous arrêterons certainement pas à cause de ça.'

Près de 120'000 tonnes de neige gelée recouvrent ce qui reste de l'hôtel, a déclaré un responsable des secours à la chaîne de télévision Sky TG24 TV.

Encore de l'espoir

'Nous avons de l'espoir. Même s'il n'y a pas de signe de vie, on peut creuser à travers un mur et soudain avoir un contact, c'est ce qui s'est passé avec les autres survivants', a déclaré Luca Cari, porte-parole des pompiers, depuis le QG des secours à Penne.

'Il y avait un mur de rochers derrière l'hôtel, alors l'avalanche est passée au-dessus, détruisant le bâtiment sur les côtés et devant, pas par derrière. Alors nous sommes confiants qu'il y a des pièces intactes là', a-t-il ajouté.

'Le problème, c'est de les atteindre. Nous n'avons pas beaucoup de place pour manoeuvrer, les trous sont étroits et il faut percer des murs très épais', a-t-il expliqué. Il a précisé que les secouristes qui avaient sauvé les enfants vendredi étaient toujours à pied d'oeuvre, après de courtes pauses, parce qu'ils connaissaient désormais bien les lieux.

Pour les pompiers, un premier roulement est prévu lundi, avec l'arrivée attendue de brigades de Lombardie et de Vénétie.

Risque de nouvelles avalanches

Dans le froid, la neige et le brouillard, et sous la menace de nouvelles avalanches, les secouristes progressent très lentement par crainte d'éboulements dans l'hôtel enseveli.

Sur la place Saint-Pierre, le pape François a prié dimanche pour les victimes et leurs familles, ainsi que pour 'tous ceux qui sont engagés avec une grande générosité dans les opérations de secours et d'assistance'.

/ATS
 

Actualités suivantes