Donald Trump accueille Angela Merkel à la Maison Blanche

Le président américain Donald Trump a accueilli vendredi, sous un soleil rayonnant, la chancelière ...
Donald Trump accueille Angela Merkel à la Maison Blanche

Donald Trump accueille Angela Merkel à la Maison Blanche

Photo: Keystone

Le président américain Donald Trump a accueilli vendredi, sous un soleil rayonnant, la chancelière allemande Angela Merkel à son arrivée à la Maison Blanche à Washington. Il s'agit de leur premier face-à-face.

Les deux dirigeants, dont la rencontre initialement prévue mardi avait été repoussée en raison d'une tempête de neige, devaient s'entretenir dans le Bureau ovale avant une conférence de presse commune prévue vers 18h20 (heure suisse). La rencontre est très attendue des deux côtés de l'Atlantique: M. Trump et Mme Merkel auront sans doute la volonté de mettre en avant la solidité des liens entre les deux pays alliés après une série d'échanges tendus.

L'Europe en particulier a les yeux braqués sur ce tête-à-tête pour voir jusqu'où - et sur quel ton - la chancelière allemande, figure centrale de l'Union européenne (UE), se démarquera du nouveau locataire de la Maison Blanche.

'Esprit ouvert' de Merkel?

A l'approche du rendez-vous, l'exécutif américain avait souligné la force de la relation avec l'Allemagne et insisté sur le fait que M. Trump entendait profiter de l'expérience de la chancelière, en particulier dans ses relations avec le maître du Kremlin Vladimir Poutine ou encore sur le dossier ukrainien.

Un responsable de la Maison Blanche a prédit une 'rencontre cordiale et très positive'. La chancelière se rend à Washington 'l'esprit ouvert', a de son côté souligné un responsable gouvernemental allemand. 'C'est toujours mieux de discuter ensemble que de parler les uns des autres'.

Pour Angela Merkel, qui vise un quatrième mandat et qui parlera donc aussi à ses compatriotes, cette visite s'apparente à un exercice d'équilibriste: confirmer la vigueur des liens transatlantiques, économiques comme militaires, tout en gardant une certaine distance avec l'équipe Trump.

/ATS
 

Actualités suivantes