L'ouragan Irma s'abat sur Cuba et se dirige vers la Floride

L'ouragan Irma continue de laisser une traînée de dévastation dans les Caraïbes et s'est abattu ...
L'ouragan Irma s'abat sur Cuba et se dirige vers la Floride

L'ouragan Irma s'abat sur Cuba et se dirige vers la Floride

Photo: Keystone

L'ouragan Irma continue de laisser une traînée de dévastation dans les Caraïbes et s'est abattu sur Cuba samedi, où il a gravement affecté le centre de l'archipel avec des rafales de 256 km/h. Passé en catégorie 3, le cyclone devait atteindre la Floride dans la nuit.

Irma a frappé dans la soirée de vendredi (heure locale) l'archipel de Sabana-Camagüey, dans le nord de Cuba, selon le Centre national américain des ouragans (NHC). Samedi matin, ses vents étaient en moyenne de 250 km/h et sa puissance oscillait entre les catégories 4 et 5, la plus forte. Il a ensuite été relégué en catégorie 3 mais devait de nouveau se renforcer en s'approchant de la Floride.

L'ouragan, le premier de cette force à toucher Cuba depuis 1932, 'affecte gravement' le centre de l'île, selon les médias d'Etat cubains. Les deux millions d'habitants de La Havane, en état d'alerte, devaient en subir les effets aussi.

Sur les côtes septentrionales de Cuba, des scènes de désolation ont rappelé les paysages ravagés d'autres îles des Caraïbes, avec pluies torrentielles, arbres tordus, toits de tôle envolés, lignes électriques coupées et vagues géantes. Les météorologues et les autorités s'attendaient à constater au lever du jour des dégâts considérables dans les provinces de Sancti Spiritus et Villa Clara.

Avant l'arrivée d'Irma, un million de personnes avaient été évacuées par précaution et plus de 10'000 touristes étrangers sur la côte nord transportés en lieu sûr. Pour l'heure, aucune victime n'était à déplorer.

Alerte maximale en Floride

Le gigantesque ouragan, de la taille de la France et l'un des plus puissants jamais enregistrés dans l'Atlantique, a ravagé les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, mais aussi Barbuda et les Iles Vierges américaines.

Il devait se diriger vers le sud de la Floride. Les autorités fédérales américaines sont en alerte maximale. Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a invité toutes les personnes se trouvant dans des zones d'évacuation à partir sur le champ. 'Le temps presse. Il s'agit d'une tempête de dimension catastrophique comme notre Etat n'en a jamais vu', a-t-il dit.

Près de 6,3 millions de Floridiens, le quart de la population de l'Etat, ont ainsi été appelés à évacuer leurs logements. Cet Etat n'a plus connu d'ouragan aussi violent depuis Wilma, en 2005, qui avait privé 3,6 millions de foyers d'électricité, parfois pendant des semaines. Cette fois, les autorités s'attendent à ce que neuf millions de foyers se retrouvent sans électricité.

Plus au nord, la côte atlantique de Georgie fait l'objet d'une évacuation obligatoire, a annoncé le gouverneur de l'Etat, Nathan Deal, tout comme certaines îles en bordure de la Caroline du Nord. La Virginie et l'Alabama sont aussi en état d'urgence.

L'ouragan a par ailleurs fait six nouveaux morts, dans les territoires britanniques d'outre-mer, dont cinq dans les Iles vierges britanniques, ont indiqué samedi les autorités. Le total de décès se monte désormais à 28 morts, selon Reuters, au moins 25 morts selon AFP.

/ATS
 

Actualités suivantes