Bain de foule avec les catholiques pour le pape au Bangladesh

Le pape François célébrait vendredi au Bangladesh une messe en plein air pour 100'000 fidèles ...
Bain de foule avec les catholiques pour le pape au Bangladesh

Bain de foule avec les catholiques pour le pape au Bangladesh

Photo: KEYSTONE/AP/ANDREW MEDICHINI

Le pape François célébrait vendredi au Bangladesh une messe en plein air pour 100'000 fidèles de la minorité catholique inquiète. Elle précédait une rencontre très attendue avec des réfugiés rohingyas.

Vers 10h00 locales (05h00 en Suisse), le souverain pontife de 80 ans est arrivé sur fond d'hymnes religieux chantés en bengali dans un grand parc de Dacca. Une foule l'y l'attendait. Des dizaines de milliers de catholiques ont fait la queue pendant des heures pour pouvoir rentrer dans l'enceinte, certains arrivés dès cinq heures du matin.

Le lieu était sous haute sécurité, dans ce pays confronté à série d'attaques djihadistes contre les minorités religieuses - dont les chrétiens - ces dernières années. Des milliers de policiers et de membres des forces de sécurité patrouillaient, chaque pèlerin était fouillé au corps.

La venue du pape au Bangladesh, la première depuis Jean Paul II en 1986, est un événement pour la minuscule communauté de 375.000 catholiques (soit 0,24% des 160 millions d'habitants). Si le gros de l'assistance provenait de l'agglomération de Dacca, des croyants étaient venus des quatre coins du territoire pour assister à la messe.

Des dizaines de maisons de Santals, l'une des communautés les plus pauvres du Bangladesh, ont été l'année dernière incendiées, actes pour lesquels ils suspectent leurs voisins musulmans.

Religion nouvelle

A la tête du 1,3 milliard de catholiques dans le monde, le pape aime encourager les petites Églises des 'périphéries de la planète'. Une démarche dans laquelle s'inscrit sa tournée asiatique, passée par la Birmanie et le Bangladesh. Il a ainsi ordonné lors de la messe 16 nouveaux prêtres, pour un pays qui en compte moins de 400.

Au Bangladesh majoritairement musulman, les chrétiens s'inquiètent désormais de leur avenir face à une montée de l'extrémisme islamique.

Le christianisme est une religion relativement nouvelle dans ce sous-continent indien qui a vu naître l'hindouisme et le bouddhisme. Il n'est arrivé sur le territoire de l'actuel Bangladesh qu'au XVIe siècle, amené par des marchands portugais.

Exode des Rohingyas

Autre événement très attendu de la journée, la rencontre de Jorge Bergoglio avec des réfugiés rohingyas, même si elle sera beaucoup plus confidentielle. L'exode de cette minorité musulmane de Birmanie constitue la toile de fond dramatique de son voyage en Asie.

Dès son arrivée à Dacca jeudi, en provenance de Rangoun, le pape jésuite argentin a demandé des 'mesures décisives' en faveur des Rohingyas, pour lesquels il s'était ému avant même la marée humaine de plus de 620'000 réfugiés qui a afflué au Bangladesh ces trois derniers mois.

/ATS
 

Actualités suivantes