Sophie Pétronin libérée

L'otage franco-suisse a été libérée, a annoncé jeudi la présidence malienne sur les réseaux ...
Sophie Pétronin libérée

L'otage franco-suisse Sophie Pétronin et trois autres libérés

Photo: KEYSTONE/AP Militant Video/UNCREDITED

Le Mali a annoncé jeudi la libération de l'otage franco-suisse Sophie Pétronin, maman de l'ancien gérant de l'Inter à Porrentruy, et de l'homme politique malien Soumaïla Cissé, jusqu'alors présumés aux mains des djihadistes. Deux Italiens ont aussi été libérés.

La présidence de la République « confirme la libération de M. Soumaïla Cissé et Mme Sophie Pétronin. Les ex-otages sont en route pour Bamako », a-t-elle indiqué sur Twitter. Mme Pétronin était la dernière otage française dans le monde.

Mme Pétronin et M. Cissé « sont dans l'avion pour Bamako », a dit un responsable de l'aéroport de Tessalit (nord), qui a dit les avoir vus embarquer. Ils « ont affirmé qu'ils étaient contents avant de monter dans l'avion », a-t-il rapporté sous le couvert de l'anonymat compte tenu de la sensibilité de l'affaire.

Très peu d'informations

Très peu de détails étaient disponibles dans un premier temps sur les circonstances de cette libération annoncée, qui se dessinait depuis le week-end et met fin à une épreuve de près de quatre années pour Mme Pétronin et de plus de six mois pour M. Cissé. La libération des deux otages italiens n'avait pas été évoquée jusqu'alors.

Aucune information n'a été fournie sur l'état de santé des otages libérés. Une source proche des tractations a indiqué à l'AFP que l'opération avait été compliquée jusqu'au « dernier moment ». « Il y avait quelques problèmes. Mais, Dieu merci, tout se termine bien ».

Sophie Pétronin, 75 ans aujourd'hui, avait été enlevée le 24 décembre 2016 par des hommes armés à Gao (nord du Mali), où elle vivait et dirigeait depuis des années une organisation d'aide à l'enfance. Soumaïla Cissé, 70 ans, deuxième à trois reprises de l'élection présidentielle, avait été enlevé le 25 mars alors qu'il faisait campagne pour les élections législatives dans la région de Tombouctou (nord-ouest).

Libération de prisonniers

Elle a été précédée par la libération depuis le week-end par les nouvelles autorités maliennes sous la coupe des militaires, d'un nombre considérable de prisonniers - plus de 200 ans selon un organe d'information d'Al-Qaïda. Ils étaient présentés par des responsables maliens comme des djihadistes.

Ces libérations ainsi que des déclarations de responsables maliens s'exprimant sous couvert d'anonymat suscitaient depuis quelques jours l'espoir que Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé retrouvent leurs familles. Au même moment, le fils de Sophie Pétronin, Sébastien Chadaud (ancien gérant de l'Inter à Porrentruy), prenait l'avion à destination de Bamako.

Les autorités maliennes ont, jusqu'à jeudi soir, observé un silence total, les autorités françaises invoquant de leur côté l'exigence d'une totale discrétion, sévèrement mise à mal par quatre jours de publicité.

Le président français Emmanuel Macron a indiqué avoir « appris avec un immense soulagement la libération » de Sophie Pétronin, selon un communiqué de l'Elysée. « À sa famille, à ses proches, j'adresse un message de sympathie. Aux autorités maliennes, merci. Le combat contre le terrorisme au Sahel se poursuit », a tweeté quelques minutes plus tard le président de la République. /ATS-mmi

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus