Ambassade US à Jérusalem: Israël en pleine ferveur

Des dizaines de milliers d'Israéliens ont marché dimanche à Jérusalem dans un climat de fierté ...
Ambassade US à Jérusalem: Israël en pleine ferveur

Ambassade US à Jérusalem: Israël en pleine ferveur

Photo: KEYSTONE/AP/ARIEL SCHALIT

Des dizaines de milliers d'Israéliens ont marché dimanche à Jérusalem dans un climat de fierté nationale à la veille de l'ouverture de l'ambassade des Etats-Unis. Et à l'aube d'une semaine de protestation palestinienne potentiellement explosive.

Agitant les drapeaux frappés de l'étoile de David, chantant et dansant au son de musiques populaires et de 'Toy', le titre vainqueur de l'Eurovision la veille, les marcheurs, essentiellement des jeunes nationalistes religieux, devaient rallier le Mur des lamentations, lieu sacré du judaïsme, dans la Vieille ville.

C'est le premier épisode d'une semaine où vont se succéder des événements lourds de signification et de menace, en commençant avec l'anniversaire de la prise de Jérusalem-Est par l'armée israélienne en 1967, qualifiée de 'réunification' de la ville par les Israéliens.

Lundi, les Etats-Unis inaugureront en grande pompe leur ambassade à Jérusalem, coïncidant avec le 70e anniversaire de la création d'Israël en 1948. Mardi, les Palestiniens commémorent la 'Nakba', la 'catastrophe' qu'a représenté pour eux la proclamation d'Israël.

Délégation américaine sur place

'Jérusalem est la capitale du peuple juif depuis 3000 ans, c'est la capitale de notre Etat depuis 70 ans et cela restera pour toujours notre capitale', a déclaré le premier ministre Benjamin Netanyahu.

'Jérusalem restera la capitale d'Israël quel que soit l'accord de paix que vous imaginiez', a-t-il insisté lors d'une réception devant Ivanka Trump et son mari Jared Kushner, fille et gendre du président américain Donald Trump, et leurs conseillers. La délégation américaine est arrivée à Jérusalem en vue de la cérémonie de lundi.

Douce euphorie

Le pays baigne dans la ferveur pro-américaine et une douce euphorie blanche et bleue, après une semaine marquée par les coups diplomatiques et militaires infligés à l'Iran. Mais les Palestiniens pourraient protester massivement, faisant redouter une nouvelle conflagration à Gaza.

La police israélienne a dit mobiliser un millier d'hommes pour sécuriser l'ambassade et ses alentours, pavoisés de la bannière étoilée et d'affiches proclamant 'Trump Make Israel Great Again' (Trump rend Israël grand à nouveau). 'Il ne fait aucun doute qu'en termes de sécurité, c'est l'une des semaines les plus intenses', a déclaré dimanche un porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

Les forces israéliennes sont en état d'alerte élevé également dans et autour des Territoires palestiniens. L'armée a annoncé qu'elle allait pratiquement doubler ses effectifs combattants autour de la bande de Gaza et en Cisjordanie.

/ATS
 

Actualités suivantes