Erdogan réaffirme la détermination turque à combattre le terrorisme

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé dimanche sa détermination à éradiquer les ...
Erdogan réaffirme la détermination turque à combattre le terrorisme

Erdogan réaffirme la détermination turque à combattre le terrorisme

Photo: Keystone

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé dimanche sa détermination à éradiquer les menaces qui pèsent sur la Turquie, après la tuerie qui a fait au moins 39 morts dans une boîte de nuit d'Istanbul. Selon lui, l'attaque visait à 'semer le chaos' dans le pays.

'En tant que nation, nous combattrons jusqu'au bout non seulement les attaques armées de groupes terroristes et les forces derrière eux, mais aussi leurs attaques économiques, politiques et sociales', écrit M. Erdogan dans un communiqué. Il appelle la nation turque à rester unie face à ces attaques.

Les terroristes 'tentent de semer le chaos, de démoraliser notre peuple et de déstabiliser notre pays par ces attaques abominables qui visent des civils. Nous conserverons notre sang froid, resterons encore plus unis et ne céderons pas de terrain à ces jeux malsains', ajoute le président turc.

Des centaines de personnes présentes

L'attaque n'a pas été revendiquée pour le moment, mais le gouverneur d'Istanbul et le ministre de l'intérieur ont parlé d'une 'attaque terroriste'. Selon la chaîne d'information NTV, entre 700 à 800 personnes étaient présentes dans la boîte de nuit Reina au moment de l'attaque, aux alentours de 01h15. Plusieurs d'entre elles ont plongé dans le Bosphore pour échapper aux tirs.

Seuls 20 corps ont été identifiés jusqu'à présent, a ajouté le ministre de l'intérieur Süleyman Soylu. A ce stade, quinze étrangers sont au nombre des tués dans la boîte de nuit 'Reina'.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a indiqué à l'ats être en contact avec les autorités turques pour savoir si des Suisses figurent parmi les victimes.

Tirs au hasard

L'assaillant a d'abord abattu un policier et un civil qui se trouvaient devant la discothèque, a précisé le gouverneur Vasip Sahin. Il a ensuite pénétré dans le Reina et ouvert le feu au hasard, dans cette boîte de nuit prisée des touristes étrangers, située sur la rive européenne d'Istanbul.

'Un terroriste avec une arme de gros calibre a commis cet acte brutal et sauvage, en ouvrant le feu sur des innocents qui étaient là pour fêter la nouvelle année et s'amuser', a ajouté M. Sahin, venu sur les lieux de l'attaque.

Le Reina se situe à quelques centaines de mètres de l'endroit où avaient lieu les célébrations officielles du Nouvel An, au bord du Bosphore. Une dizaine de blessés ont été rapidement emmenés aux urgences, tandis que de nombreuses ambulances et véhicules de police étaient dépêchés sur place, selon la chaîne CNN-Türk.

Assaillant en fuite

Des équipes des forces spéciales ont ratissé la boîte de nuit, alors que de nombreux policiers se trouvaient devant l'établissement. 'Les recherches pour retrouver le terroriste sont toujours en cours. J'espère qu'il va être rapidement capturé', a ajouté le ministre.

Selon le gouverneur d'Istanbul, il n'y a eu qu'un seul assaillant, mais à en croire d'autres informations, notamment sur les réseaux sociaux, ils étaient au moins deux, déguisés en pères Noël. Des témoins, cités par le journal Hürriyet, ont parlé de plusieurs tireurs, qui ont crié en arabe.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent un homme débouler devant l'entrée de la discothèque en tirant, semant la panique parmi les personnes rassemblées là.

'Je n'ai pas vu qui tirait, mais j'ai entendu les coups de feu et les gens ont pris la fuite. La police est intervenue rapidement', a témoigné sur Twitter Sefa Boydas, un footballeur turc.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes