Attentat contre un site musulman au Pakistan: au moins 52 morts

Une explosion revendiquée par l'Etat islamique (EI) a dévasté samedi un site religieux musulman ...
Attentat contre un site musulman au Pakistan: au moins 52 morts

Attentat contre un site musulman au Pakistan: au moins 52 morts

Photo: Keystone

Une explosion revendiquée par l'Etat islamique (EI) a dévasté samedi un site religieux musulman du sud-ouest du Pakistan. L'attaque a fait au moins 52 morts et 105 blessés, ont annoncé les autorités locales.

Au moment de l'explosion, jusqu'à 600 personnes se trouvaient à l'intérieur du lieu saint, le Shah Noorani. 'Chaque jour au coucher du soleil, il y a ici un dhamaal (une danse rituelle) et beaucoup de gens viennent pour cela', explique le gardien du site Nawaz Ali.

Les blessés ont été évacués vers la commune voisine de Hub, ainsi qu'à Karachi, a déclaré un responsable des secours sur la chaîne de télévision Geo TV. Le gouvernement a dépêché 25 ambulances depuis Hub, ont annoncé les autorités du Baloutchistan. L'armée a aussi été appelée pour aider aux opérations de sauvetage compte tenu de la situation géographique isolée du site.

L'EI a revendiqué l'attentat via son agence de propagande Amaq. Elle a affirmé qu'un de ses combattants avait été l'auteur de cette 'opération martyre', dans un communiqué diffusé par Amaq. Le ministre de l'Intérieur du Baloutchistan Sarfraz Bugti a lui dit ignorer si cette attaque était un attentat suicide.

'Le gouvernement est déterminé à éliminer le terrorisme et les extrémistes du pays', a, quant à lui, réagi le président pakistanais Mamnoon Hussain.

Attentats fréquents

Le Baloutchistan a été le théâtre d'attentats particulièrement meurtriers cette année. Le mois dernier, un attentat visant une école de police avait fait une soixantaine de morts. L'EI l'avait aussi revendiqué.

Les groupes islamistes fondamentalistes visent régulièrement les sites comme celui de Shah Noorani, dédiés à des saints. Ils considèrent la vénération des saints comme une hérésie dans leur stricte interprétation de l'islam.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes