Au moins 23 morts dans l'incendie d'un karaoké

Un incendie a fait au moins 23 morts et plusieurs blessés dans un bar karaoké près d'Hô Chi ...
Au moins 23 morts dans l'incendie d'un karaoké

Au moins 32 morts dans l'incendie d'un karaoké

Photo: KEYSTONE/EPA/VIETNAM NEWS AGENCY HANDOUT

Un incendie a fait au moins 32 morts et plusieurs blessés dans la nuit de mardi à mercredi dans un bar karaoké près d'Hô Chi Minh-Ville. Il s'git de l'un des incendies les plus meurtriers au Vietnam de ces dernières années.

Le nouveau bilan, annoncé dans la soirée par un journal officiel, fait état de 32 décès, dont 15 femmes. Huit cadavres ont notamment été retrouvés dans les toilettes. Un court-circuit électrique serait à l'origine de l'incendie, selon un rapport des autorités provinciales, cité par un média d'Etat.

Le précédent décompte indiquait 23 morts. Un responsable de la province de Binh Duong, où s'est produit le drame, ayant précisé à l'AFP que onze personnes avaient aussi été blessées. 'Nous sommes toujours à la recherche de plus de victimes', avait insisté Mai Hung Dung.

Clients pris au piège

Le sinistre s'est déclaré mardi soir dans le bar karaoké 'An Phu' à Thuan An, au nord d'Hô Chi Minh-Ville, le centre industriel du pays. Le feu a détruit les 2e et 3e étages du bâtiment comportant quatre niveaux et trente salles de karaoké, piégeant clients et personnel.

Certains ont trouvé refuge sur un balcon pendant que les flammes gagnaient en intensité, alimentées à l'intérieur par les décorations en bois. D'autres ont dû sauter depuis les étages, a décrit un journal officiel.

'Beaucoup de personnes se sont échappées par l'entrée principale, mais beaucoup d'autres ont sauté, se cassant les jambes et les mains', a déclaré un témoin au site d'information VNExpress.

Inspection des établissements à risque

La police locale a assuré que le bâtiment avait été contrôlé sur sa conformité aux mesures de prévention incendie, a indiqué un média d'Etat. Le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh a ordonné mercredi l'inspection des établissements à risque, notamment des bars karaokés, populaires dans le pays.

Il s'agit de l'incendie le plus meurtrier au Vietnam depuis celui d'un immeuble résidentiel à Hô Chi Minh-Ville en 2018 qui avait fait treize morts.

Un autre feu avait détruit en 2016 un bar karaoké de la capitale Hanoï (13 morts), jetant le doute sur ces lieux soupçonnés de ne pas tenir compte des règles élémentaires de sécurité. En août, trois pompiers étaient décédés en essayant d'éteindre un incendie dans un bar karaoké de Hanoï.

En Thaïlande proche, un incendie dans une boîte de nuit près de la station balnéaire de Pattaya avait fait 23 morts début août.

/ATS
 

Actualités suivantes