Des civils frappés par un raid dans la province syrienne d'Idleb

Dix-neuf civils ont péri dans des frappes nocturnes dans une localité tenue par les rebelles ...
Des civils frappés par un raid dans la province syrienne d'Idleb

Des civils frappés par un raid dans la province syrienne d'Idleb

Photo: KEYSTONE/AP Syrian Civil Defense White Helmets

Dix-neuf civils ont péri dans des frappes nocturnes dans une localité tenue par les rebelles dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Sept enfants figurent parmi les victimes.

Selon l'ONG, 'les raids menés probablement par l'aviation russe, ont visé plusieurs habitations à Maarchourine', a précisé Rami Abdel Rahmane, le patron de l'OSDH. Treize des victimes sont membres d'une même famille, a ajouté M. Abdel Rahmane, dont l'ONG s'appuie sur un vaste réseau de sources en Syrie.

Vingt-cinq personnes ont en outre été blessées dans les raids, dont certains ont été grièvement atteints, a ajouté l'OSDH.

Les habitants de la localité s'employaient mercredi matin à nettoyer les décombres après les destructions occasionnées par les raids. Les secours ont travaillé toute la nuit à retirer les morts et les blessés des décombres. 'Ce sont des maisons de civils !', s'est insurgé un habitant.

Le ministère russe de la défense a nié toute implication, déclarant dans un communiqué repris par l'agence de presse RIA que l'aviation russe n'avait pas survolé la région.

La province d'Idleb est en grande partie contrôlée par Tahrir al-Cham, une coalition djihadiste composée essentiellement de membres de l'ex-branche d'Al-Qaïda dans le pays.

Cette province est l'une des zones de 'désescalade' établies en Syrie pour faire baisser les violences après des accords entre la Russie, l'Iran, deux alliés du régime de Bachar al-Assad, et la Turquie qui soutient l'opposition au régime.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus