Des manifestants à Genève demandent des échanges de prisonniers

'Libérez l'Ukraine, libérez la Russie, Poutine dehors'. A deux jours de la conférence sur la ...
Des manifestants à Genève demandent des échanges de prisonniers

Des manifestants à Genève demandent des échanges de prisonniers

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

'Libérez l'Ukraine, libérez la Russie, Poutine dehors'. A deux jours de la conférence sur la reconstruction ukrainienne à Lugano (TI), plus de 70 manifestants ont demandé samedi à Genève un échange de prisonniers entre résistants de Marioupol et soldats russes.

'Arrêtez la guerre', scandaient ces personnes, dont de nombreuses Ukrainiennes, réunies à l'appel du Comité Ukraine Genève et de la branche genevoise de la Société ukrainienne. L'une des participantes a dénoncé les crimes de guerre perpétrés dans son pays, alors que des proches d'habitants de Marioupol étaient présents.

Egrénant une liste de villes et de régions affectées par les affrontements, l'une des organisatrices a crié 'Kherson, c'est l'Ukraine', 'le Donbass, c'est l'Ukraine', 'Marioupol, c'est l'Ukraine'. Et de remercier les soutiens genevois à son pays. Les manifestants ont dénoncé une intensification des bombardements russes dans des villes éloignées de la ligne de front.

Ils ont également rendu hommage aux soldats du site industriel de Marioupol qui ont résisté pendant des semaines au siège des forces de Moscou, avant d'être contraints de céder mi-mai.

2000 prisonniers exposés

Les manifestants appellent la Russie à honorer les Conventions de Genève et à garantir aux organisations internationales un accès aux détenus. Plus encore, ils souhaitent des échanges de prisonniers. Plus de 2000 combattants de Marioupol sont exposés à la peine de mort, disent-ils.

Certains manifestants ont aussi demandé à la Suisse d'accélérer la sortie du nucléaire. Un embargo sur le pétrole et le gaz ne suffira pas, selon l'un d'eux: à ceux qui veulent relancer l'énergie nucléaire en Suisse, ces activistes répondent que celle-ci dépend largement de la Russie et contribue à financer la guerre.

Le rassemblement de samedi était prévu alors que plus de 1000 personnes doivent participer à la conférence de Lugano lundi et mardi. L'Ukraine doit y présenter son premier dispositif pour la reconstruction. Une Déclaration de Lugano sera dévoilée par les dizaines d'Etats et organisations qui feront le déplacement. Selon les estimations, il faudra au moins des centaines de milliards de francs pour le pays.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus