Des milliers d'Américains opposés aux armes à feu manifestent

A Washington, New York, Atlanta ou Chicago, des centaines de milliers de personnes se sont ...
Des milliers d'Américains opposés aux armes à feu manifestent

Des milliers d'Américains opposés aux armes à feu manifestent

Photo: KEYSTONE/EPA/MICHAEL REYNOLDS

A Washington, New York, Atlanta ou Chicago, des milliers de personnes se sont rassemblées samedi en fin de matinée (heure locale) pour afficher leur soutien au mouvement contre les armes à feu aux Etats-Unis. Elles réagissaient après la tuerie de Parkland en février.

Dans la capitale, une marée humaine a investi les avenues entre la Maison Blanche et le Capitole. Un demi-million d'adolescents et d'adultes étaient attendus, avec comme mot d'ordre 'Plus jamais ça !'

L'événement national baptisé 'March for Our Lives' ('Marchons pour nos vies') est une réaction au massacre du 14 février dernier de 17 personnes dans un lycée de Floride. La frustration est alimentée par l'inaction des législateurs et des pouvoirs publics, réticents à agir contre la National Rifle Association (NRA), le lobby des armes.

Dans les rues, les slogans étaient politiques. 'Faisons primer les USA sur la NRA', a lancé David Hogg, un lycéen devenu l'un des porte-voix du mouvement. Il a appelé à faire sauter les verrous dans les urnes.

Peur d'aller à l'école

Dans le rassemblement géant au coeur de la capitale fédérale, une forêt de pancartes affichaient des slogans tels que: 'J'enseigne avec des livres, non des armes' ou 'Votre droit à détenir une arme ne l'emporte pas sur mon droit à rester vivant'.

'Nous sommes les gens qui ont peur d'aller à l'école tous les jours parce que nous ne savons pas si nous serons les prochains', a expliqué une adolescente venue de Californie. 'Nous n'allons pas rester silencieux, nous allons continuer à nous battre' pour un durcissement des lois sur les armes individuelles, a-t-elle assuré.

Bataille à long terme

'J'espère (que les jeunes) ont bien à l'esprit qu'ils s'inscrivent dans un mouvement social sur le long terme. Ils n'obtiendront pas justice dans un Congrès contrôlé par les républicains', a averti dans la journée le sénateur démocrate Chris Murphy.

'Changez la législation sur les armes ou changez le Congrès', disait une pancarte brandie par une manifestante à New York, où plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées le long de Central Park.

A Parkland, en Floride, des milliers de personnes se sont réunies dans un parc près du lycée Marjory Stoneman Douglas, le lieu du drame du 14 février, dans une ambiance enjouée, avec des manifestants tournés vers l'avenir. 'L'opinion populaire a déjà changé le gouvernement par le passé', a rappelé une enseignante.

Les armes font plus de 30'000 morts par année aux Etats-Unis, où la jeunesse scolarisée est parfois présentée comme la 'génération mass shooting' ou la 'génération Columbine', du nom de l'école secondaire de l'Etat du Colorado où deux élèves ont tué douze de leurs camarades de classe et un professeur en 1999.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus