Deux suspects d'agression contre un proche de Navalny arrêtés

Le président lituanien a annoncé vendredi que deux personnes soupçonnées d'avoir agressé Leonid ...
Deux suspects d'agression contre un proche de Navalny arrêtés

Trois suspects d'agression contre un proche de Navalny arrêtés

Photo: KEYSTONE/AP/JEAN-FRANCOIS BADIAS

Les autorités de Vilnius et Varsovie ont annoncé vendredi l'arrestation en Pologne de deux ressortissants polonais. Ils sont soupçonnés d'avoir agressé en mars Leonid Volkov, proche allié du défunt opposant russe Alexeï Navalny. Le commanditaire a aussi été arrêté.

Attaqué le 12 mars à coups de marteau devant son domicile à Vilnius, M. Volkov, âgé de 43 ans et ex-bras droit de l'opposant russe mort en prison Alexeï Navalny, avait dû être brièvement hospitalisé.

Les services de renseignement lituaniens, qui ont rapidement évoqué une attaque probablement 'organisée par la Russie', ont ensuite soupçonné qu'elle avait été perpétrée par quelqu'un recruté au niveau local.

Expulsion prévue

'Deux personnes soupçonnées d'avoir agressé le chef de l'opposition russe Leonid Volkov sont détenues en Pologne', a déclaré vendredi le président lituanien Gitanas Nauseda à la presse, annonçant leur expulsion vers la Lituanie, sans donner d'autres détails.

'Les suspects ont été arrêtés le 3 avril en République de Pologne, à Varsovie, a déclaré pour sa part à la presse Justas Laucius, chef du bureau des procureurs de Vilnius.

'Il s'agit de deux citoyens polonais', a-t-il dit ajoutant que l'opposant avait été attaqué 'en raison de ses activités politiques et de ses opinions'

Le premier ministre polonais a également annoncé vendredi l'arrestation du commanditaire bélarusse de l'attaque. 'Un Bélarusse travaillant pour les Russes, qui a chargé deux Polonais de l'attentat contre le collaborateur de Navalny, a été placé en détention, a indiqué Donald Tusk sur le réseau social X, sans donner d'autres détails.

Lors d'une conférence de presse commune, la police et le parquet ont cependant refusé de dire s'ils disposaient de preuves permettant d'établir que l'agression de Volkov était liée aux services spéciaux russes.

La police polonaise a confirmé sur le réseau social X avoir interpellé deux personnes sous le coup d'un mandat d'arrêt européen, soupçonnées 'd'attaque contre un opposant russe' et qui ont été conduites devant le parquet de Varsovie.

Leonid Volkov 'heureux'

Leonid Volkov s'est aussitôt déclaré 'heureux' de cette annonce. 'Je ne connais pas encore d'autres détails, mais je peux dire que j'ai vu avec quelle énergie et quelle persévérance la police lituanienne a travaillé sur cette affaire au cours du mois dernier, et je suis très heureux que ce travail ait porté ses fruits', a écrit l'opposant russe sur le réseau Telegram.

'Nous connaîtrons bientôt les détails. J'ai hâte de les connaître!', a-t-il ajouté.

L'agression contre M. Volkov a eu lieu près d'un mois après la mort, le 16 février, d'Alexeï Navalny dans une colonie pénitentiaire de l'Arctique où il purgeait une peine de 19 ans pour 'extrémisme' - mort imputée par ses proches au président russe Vladimir Poutine - et quelques jours avant l'élection qui a entériné le maintien au pouvoir du chef du Kremlin.

Attentat en préparation contre Zelensky?

L'arrestation des deux hommes suspectés d'attaque contre M. Volkov intervient après l'annonce jeudi de l'interpellation en Pologne d'un homme soupçonné d'aider le renseignement russe à préparer un éventuel attentat contre le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Le ressortissant polonais, uniquement identifié comme Pawel K., avait pour tâche de 'collecter et fournir des informations aux services de renseignement militaire de la Fédération de Russie' et les aider 'à planifier une éventuelle tentative d'assassinat d'un chef d'Etat étranger, le président ukrainien Volodymyr Zelensky', selon un communiqué du parquet polonais paru jeudi.

/ATS
 

Actualités suivantes