Doris Leuthard exige des résultats concrets à la Conférence de Bonn

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a appelé jeudi la Conférence de l'ONU sur ...
Doris Leuthard exige des résultats concrets à la Conférence de Bonn

Doris Leuthard exige des résultats concrets à la Conférence de Bonn

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a appelé jeudi la Conférence de l'ONU sur le climat à Bonn (COP23) à obtenir des résultats concrets. Il n'y a pas d'alternative, a-t-elle affirmé au dernier jour de la partie ministérielle de la réunion.

'L'accord est un élément central pour protéger le climat, car il fixe des objectifs communs clairs et met en place les moyens pour coopérer, apprendre les uns des autres et s'encourager mutuellement', a déclaré Doris Leuthard devant les ministres réunis en Allemagne. Il faut des solutions raisonnables pour évaluer et financer les mesures à prendre pour l'avenir, a-t-elle poursuivi.

Mme Leuthard a plaidé en faveur 'de règles contraignantes dans le monde entier en vue de mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat'. La Suisse souscrit à l’accord et est déterminée à le mettre en œuvre, a-t-elle souligné. 'Nous avons besoin de transparence et de règles robustes dans le monde entier', a-t-elle encore relevé.

'Un langage commun pour formuler les engagements, pour mesurer les émissions et pour rendre compte des progrès accomplis doit être développé le plus rapidement possible (...) Ne rien faire n'est pas une option et nous coûterait plus cher que d'agir avec détermination', a dit la conseillère fédérale, prônant une certaine 'ambition'.

Neutralité en carbone

Pour elle, il est possible de consommer moins d'énergie et d'émettre moins de CO2 tout en se développant économiquement. 'Mais ce n'est pas facile', admet-elle. Les résistances doivent être surmontées dans tous les pays, notamment dans l'économie et dans les parlements, a relevé la ministre.

Sur la voie d'un avenir neutre en carbone, la Suisse pourrait servir de modèle, puisqu'elle a réussi à dissocier croissance économique et émissions de CO2, a encore ajouté Mme Leuthard.

La cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) a rappelé que la Suisse, en ratifiant l'Accord sur le climat de Paris, s'est engagée à réduire les émissions de CO2 de 50 pour cent d'ici 2030 par rapport à 1990. La conseillère fédérale participe cette semaine à Bonn à sa huitième Conférence onusienne sur le climat.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus