Explosion chimique en Chine: 64 morts, selon un nouveau bilan

Le bilan de l'explosion d'une usine chimique en Chine est monté à 64 morts, a-t-on indiqué ...
Explosion chimique en Chine: 64 morts, selon un nouveau bilan

Explosion chimique en Chine: 64 morts, selon un nouveau bilan

Photo: KEYSTONE/AP CHINATOPIX

Le bilan de l'explosion d'une usine chimique en Chine est monté à 64 morts, a-t-on indiqué samedi de source officielle. Les secouristes ont trouvé un survivant quarante heures après la catastrophe. Vingt-huit personnes sont toujours portées disparues.

L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, a été sorti des décombres par les pompiers samedi à l'aube, a indiqué la municipalité Yancheng sur le réseau social Weibo. Il a été hospitalisé, indique le communiqué sans fournir davantage de détails sur son état de santé.

'Les identités des personnes tuées et disparues sont en train d'être établies au moyen d'interrogatoires de membres de leurs familles, des visites à leurs domiciles de tests ADN', selon la même source. Un précédent bilan faisait état de 47 morts et 90 blessés graves.

La municipalité de Yancheng a assuré sur Weibo que plus de 600 personnes avaient reçu des soins. L'explosion survenue jeudi a dévasté des habitations sur plusieurs kilomètres à la ronde.

Entreprise déjà condamnée

L'explosion, dont l'origine n'est pas connue, a provoqué une énorme boule de feu de plusieurs dizaines de mètres de haut ainsi qu'une épaisse colonne de fumée grise, d'après des images relayées sur les réseaux sociaux.

Le gouvernement central a indiqué avoir constitué une commission d'enquête pour faire la lumière sur l'origine de la catastrophe. Plusieurs arrestations ont eu lieu, selon les autorités locales, qui n'ont toutefois communiqué aucun chiffre.

Fondée en 2007, la société Tianjiayi Chemical, où s'est produite l'explosion, comptait 195 salariés. Elle fabrique des produits chimiques dont l'anisole, un composé hautement inflammable à l'odeur proche de l'anis. Elle a, dans le passé, été épinglée à plusieurs reprises pour des manquements à la réglementation en matière d'environnement, selon l'administration locale en charge de ces questions.

En 2015 et 2017, l'entreprise avait été condamnée à une amende pour avoir enfreint la législation sur la gestion des déchets solides et des eaux usées.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus