Fonds débloqués pour les régions touchées par les intempéries

Le gouvernement italien débloque des fonds d'urgence pour les régions du nord-est touchées ...
Fonds débloqués pour les régions touchées par les intempéries

Fonds débloqués pour les régions touchées par les intempéries

Photo: KEYSTONE/AP/Michele Nucci

Le gouvernement italien débloque des fonds d'urgence pour les régions du nord-est touchées par les inondations. De son côté, le Département fédéral des affaires étrangères confirme la disponibilité de la Suisse à aider son voisin italien s'il lui en fait la demande.

'Nous avons dégagé, avec ces premières mesures, un total de plus de deux milliards d'euros pour les zones touchées par les inondations', a déclaré devant la presse, la cheffe du gouvernement Giorgia Meloni, à l'issue d'un conseil des ministres.

'Nous savons très bien que nous parlons que des urgences, qu'il y aura une phase de reconstruction mais nous ne sommes pas en mesure maintenant de quantifier les besoins dans leur ensemble', a ajouté Mme Meloni.

Aides aux entreprises

Quelque 700 millions d'euros devraient être notamment alloués aux entreprises, exportatrices essentiellement, et 580 millions d'euros pour le chômage technique des employés.

'Dans la situation actuelle de l'Italie, trouver deux milliards en quelques jours n'est pas facile', a souligné Mme Meloni, dont le pays est le deuxième Etat membre de la zone euro le plus endetté derrière la Grèce.

Entrées dans les musées augmentées

Parmi les recettes supplémentaires décidées pour trouver ces deux milliards figurent l'augmentation temporaire d'un euro du prix des billets d'entrée dans les musées et des ponctions dans la loterie d'Etat.

Ces aides d'urgence sont destinées au profit des zones sinistrées d'Emilie-Romagne, une région considérée comme 'le verger de l'Italie' où les dégâts encore inquantifiables s'annoncent records et où 14 personnes ont trouvé la mort.

Six mois de pluie sont tombés en seulement 36 heures la semaine dernière, faisant sortir de leur lit une vingtaine de rivières, transformant les rues en fleuves de boue et submergeant de vastes étendues de terres agricoles et de nombreux élevages. Ces mouvements d'eau et de terre ont entraîné la découverte de 14 vieilles bombes qui ont été éliminées par les artificiers de l'armée.

Dommages économiques immenses

Outre les pertes en vies humaines, l'Emilie-Romagne, l'une des régions les plus riches d'Italie qui contribue à elle seule à près de 10% du PIB national, a subi des dommages économiques impossibles à quantifier de manière précise à ce stade.

Selon le syndicat d'agriculteurs Confagricoltura, au moins 10 millions d'arbres fruitiers devront être arrachés, un chiffre qui pourrait même atteindre 40 millions.

La région veut un geste de Rome

Plus de 600 routes étaient encore fermées lundi, la région ayant estimé le week-end dernier qu'environ 620 millions d'euros étaient nécessaires pour rétablir l'ensemble du réseau routier.

Le président de la région Emilie-Romagne, Stefano Bonaccini, a demandé dans l'immédiat au gouvernement italien un gel des remboursements de prêts immobiliers, taxes et impôts pour les familles et les entreprises dans les zones les plus touchées, et à plus long terme un plan global 'pour la reconstruction, l'entretien et la sécurité du territoire'.

La Suisse prête à être solidaire

En Suisse, le Conseil fédéral suit attentivement l'évolution des intempéries en Italie et leurs conséquences. Interrogé par l'agence de presse Keystone-ATS, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) confirme les contacts du week-end dernier entre le chef de la diplomatie Ignacio Cassis et son homologue transalpin Antonio Tajani.

'A cette occasion, M. Cassis a offert le soutien de la Suisse. Notre ambassade à Rome est en contact avec les autorités italiennes à ce sujet', précise le DFAE. Formellement, c'est à l'Italie de demander une quelconque forme d'aide à la Suisse.

/ATS
 

Actualités suivantes