Fusillade près de New York: une épicerie casher délibérément visée

Les tireurs qui ont déclenché mardi une fusillade meurtrière de deux heures à Jersey City, ...
Fusillade près de New York: une épicerie casher délibérément visée

Fusillade: les autorités prudentes sur les motivations des tueurs

Photo: KEYSTONE/AP/SETH WENIG

Les autorités du New Jersey étaient prudentes mercredi sur les mobiles des tireurs à l'origine d'une fusillade sanglante mardi à Jersey City, près de New York. Plus tôt, le maire de la ville avait souligné qu'ils avaient visé délibérément une épicerie casher.

Le procureur général du New Jersey, Gurbir Grewal, comme le gouverneur de l'Etat, Phil Murphy, ont souligné ne pas avoir assez d'informations pour déterminer les motivations de l'homme et de la femme accusés d'avoir tué mardi quatre personnes, dont trois dans une épicerie casher, avant d'être abattus.

'Nous sommes en train de regarder leur idéologie, et leurs motivations, et nous voulons être exacts', a déclaré M. Grewal, annonçant un nouveau point presse pour jeudi. Le gouverneur a néanmoins souligné avoir parlé mercredi au consul général d'Israël à New York et 'être solidaire de la communauté juive'.

Mercredi matin, le maire de la ville, Steven Fulop, avait assuré que les images des caméras de télésurveillance montraient clairement que 'les deux individus visaient l'épicerie casher'. 'Je suis juif et fier de vivre dans une communauté comme Jersey City qui a toujours accueilli tout le monde', avait-il ajouté. 'La haine et l'antisémitisme n'auront jamais leur place ici'.

Communauté juive récente

Les multiples impacts de balles sur la façade de l'école en face de l'épicerie témoignaient mercredi de la violence de la fusillade, qui a duré plus de deux heures. Il ne restait rien de la devanture de l'épicerie et des menuisiers s'affairaient déjà pour la reconstruire, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'implantation d'une communauté juive hassidique est récente dans ce quartier modeste, où les communautés noires et hispaniques sont historiquement les plus représentées.

Depuis environ quatre ans, une centaine de familles, essentiellement venues de Brooklyn où les loyers flambent, sont venues s'installer, a expliqué le rabbin Moshe Schapiro, du centre Chabad Lubavich de Hoboken, ville mitoyenne de Jersey City.

Deux heures de tirs

Le procureur Grewal a détaillé la chronologie des évènements qui ont transformé la veille en scène de guerre tout un quartier de cette ville de 270'000 habitants, séparée de New York par le fleuve Hudson.

Les tueurs ont commencé à tirer vers 12h30 (17h30 en Suisse) à proximité d'un cimetière, abattant un policier, avant de garer leur camionnette en face de l'épicerie casher, environ 1,5 kilomètre plus loin.

L'un des tueurs, identifié comme David Anderson, 47 ans, est alors sorti de la camionnette et a tiré sur l'épicerie avec une arme lourde, selon le procureur. La femme qui l'accompagnait, Francine Graham, 50 ans, l'a suivi.

Deux policiers postés à proximité ont accouru et la fusillade a commencé. Les forces de l'ordre, venues de tout le New Jersey et de New York, ont mis plus de deux heures avant d'abattre les deux suspects.

Trois personnes ont été tuées dans l'épicerie, selon le procureur: la femme du propriétaire, un employé et un client, qui ont été formellement identifiés. Une quatrième personne qui était dans le magasin quand la fusillade a commencé a été touchée mais est saine et sauve. Son identité n'a pas été dévoilée.

Sites juifs protégés

Les autorités ont confirmé qu'une bombe artisanale avait été retrouvée dans la camionnette, 'avec d'autres choses', dont les autorités n'ont pas voulu parler.

Selon une source policière citée par le New York Times, la police aurait notamment trouvé une 'brève note'. Le journal a également indiqué qu'un des tireurs avait mis en ligne des messages antisémites et anti-police, ce que les autorités n'ont pas confirmé.

Malgré l'incertitude sur les mobiles, le maire de New York, Bill de Blasio, a estimé que la fusillade 'confirmait une tendance croissante à l'antisémitisme violent' et annoncé qu'il renforçait la protection de sites de la communauté juive new-yorkaise.

Les attaques contre la communauté juive se sont multipliées ces dernières années aux Etats-Unis et dans la région new-yorkaise. Un suprémaciste blanc a tué 11 personnes dans une synagogue de Pittsburgh (Pennsylvanie) en octobre 2018, attaque la plus meurtrière jamais commise contre des juifs aux Etats-Unis.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus