Jacob Zuma s'est présenté en prison, avant d'être aussitôt libéré

L'ancien président sud-africain Jacob Zuma, 81 ans, s'est présenté brièvement vendredi en prison ...
Jacob Zuma s'est présenté en prison, avant d'être aussitôt libéré

Jacob Zuma s'est présenté en prison, avant d'être aussitôt libéré

Photo: KEYSTONE/AP/Jerome Delay

L'ancien président sud-africain Jacob Zuma, 81 ans, s'est présenté brièvement vendredi en prison, a annoncé l'administration pénitentiaire. Il a toutefois été relâché aussitôt dans le cadre de remises de peine anonncées le jour même par le gouvernement.

'Une décision a été prise' pour que M. Zuma 'se rende au centre correctionnel d'Estcourt', en pays zoulou (est), a déclaré le responsable des services pénitentiaires, Makgothi Samuel Thobakgale. Condamné pour outrage en 2021, l'ancien président avait alors passé deux mois derrière les barreaux avant d'être remis en liberté pour raison médicale.

'Il est arrivé à 06h00 ce matin et a été admis dans le système' avant d'être 'soumis à une procédure de remise de peine' et libéré une heure plus tard, a-t-il ajouté devant la presse à Pretoria.

Ces remises de peine de 'condamnés non-violents' ont été approuvées par le président Cyril Ramaphosa en raison d'une surpopulation carcérale dans le pays, précise un communiqué du ministère de la Justice. Elles doivent permettre de libérer plus de 9000 détenus dans le pays.

Le mois dernier, la plus haute cour sud-africaine avait réitéré que M. Zuma devrait retourner en prison pour finir de purger une peine de quinze mois pour outrage, rejetant un appel qui demandait qu'il en soit épargné.

M. Zuma avait été condamné en juin 2021 pour avoir obstinément refusé de répondre à une commission enquêtant sur la corruption sous sa présidence (2009-2018). Son incarcération quelques jours plus tard avait déclenché plusieurs jours d'émeutes, faisant plus de 350 morts.

Destitué de la présidence du pays en 2018 pour corruption et encore poursuivi dans plusieurs affaires, M. Zuma a été autrefois le redouté chef des renseignements au temps de l'ANC en exil. Son deuxième prénom Gedleyihlekisa signifie en zoulou 'celui qui rit en broyant ses ennemis'. Il a passé dix ans au pénitencier de Robben Island au côté de Nelson Mandela.

/ATS
 

Actualités suivantes