Kiev revendique la destruction d'un bombardier russe

Au moins huit personnes, dont deux enfants, ont été tuées lors de frappes russes nocturnes ...
Kiev revendique la destruction d'un bombardier russe

Kiev revendique la destruction d'un bombardier russe

Photo: KEYSTONE/EPA/STATE EMERGENCY SERVICE HANDOUT

Au moins huit personnes, dont deux enfants, ont été tuées lors de frappes russes nocturnes visant la zone de Dnipropetrovsk (centre-est), ont indiqué vendredi les autorités ukrainiennes. Kiev affirme avoir pour la première fois abattu un bombardier stratégique russe.

De son côté, la Russie a annoncé la mort d'un membre d'équipage dans le crash d'un avion Tupolev-22M3 suite à une 'défaillance technique', sans mentionner d'implication ukrainienne. Les deux pays semblent évoquer le même appareil.

Dans le district ukrainien de Synelnykové, au sud-est de Dnipro, capitale régionale, 'plus de dix maisons ont été endommagées' et 'six personnes sont mortes dont des enfants de six et huit ans', a indiqué le ministre ukrainien de l'Intérieur Igor Klymenko sur Telegram.

Dans la ville de Dnipro, où un immeuble résidentiel à quatre étages et 'des infrastructures civiles' ont été touchés, deux personnes ont été tuées, a-t-il ajouté prévenant que le bilan risque de s'alourdir.

Au moins 25 personnes ont été blessées, selon le gouverneur de la région.

La compagnie publique ukrainienne des chemins de fer Ukrzaliznytsia a dénoncé vendredi 'un bombardement massif' de ses infrastructures à Dnipro et sa région faisant état d'une employée tuée et des sept autres blessés.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a de nouveau appelé ses partenaires à envoyer 'des systèmes de défense aérienne à l'Ukraine'.

Ces systèmes 'ne doivent pas être stockés dans des entrepôts mais déployés dans des villes et des communautés confrontées à la terreur', a-t-il plaidé.

La Russie bombarde quotidiennement des villes ukrainiennes et Kiev dit éprouver un manque aigu de munitions pour repousser ces attaques, alors que l'aide occidentale se réduit ou arrive en retard.

Le patron de la CIA Bill Burns a ainsi prévenu jeudi que l'Ukraine peut perdre la guerre contre la Russie d'ici à la fin de l'année 2024, à moins que les Etats-Unis ne lui fournissent davantage d'aide militaire.

La Chambre américaine des représentants a annoncé qu'elle voterait samedi sur une enveloppe de 61 milliards de dollars d'aide à Kiev, bloquée depuis des mois.

Au total, la Russie a tiré 22 missiles et 14 drones explosifs sur l'Ukraine dans la nuit de jeudi à vendredi, a déclaré dans la matinée l'armée de l'air ukrainienne, affirmant avoir abattu 29 de ces engins.

Abattu en mission de combat

Le commandant de l'armée de l'air ukrainienne Mykola Olechtchouk a affirmé vendredi que ses forces avaient, 'pour la première fois', 'détruit un bombardier stratégique à longue portée Tu-22M3, porteur de missiles de croisière X-22'.

'Je remercie tous ceux qui ont rendu possible ce résultat aujourd'hui. Le mal sera puni!', s'est félicité le commandant Olechtchouk.

L'Ukraine avait déjà revendiqué la destruction d'un appareil de ce type en août, mais il se trouvait au sol et non dans les airs.

Selon le renseignement militaire ukrainien (GUR), il s'agit cette fois d'un avion qui a participé aux bombardements nocturnes et 'a été abattu à la suite d'une opération spéciale'.

L'impact dans les airs a eu lieu 'à une distance d'environ 300 kilomètres de l'Ukraine', a affirmé le GUR selon lequel le bombardier, qui effectuait une 'mission de combat', s'était écrasé dans la région de Stavropol, dans le sud de la Russie.

Le ministère russe de la Défense n'a lui pas confirmé de tirs ukrainiens visant un de ses avions, mais une source au sein de l'armée a indiqué à l'agence de presse d'Etat TASS qu'un bombardier supersonique Tupolev-22M3 's'est écrasé dans la région de Stavropol après une mission de combat, en rentrant sur sa base'.

L'appareil n'avait pas d'armements à bord, selon cette source.

Le gouverneur de la région de Stavropol a déclaré pour sa part qu'un Tupolev-22M3 s'était écrasé dans cette zone après un incident 'technique', tuant au moins 'un membre d'équipage'.

'Un avion est tombé dans les champs dans le district de Krasnogvardeiskiï', a écrit Vladimir Vladimirov sur Telegram.

'Selon les données préliminaires, une défaillance technique est à l'origine de l'accident', a-t-il dit, sans donner plus de détails.

Deux autres membres d'équipage de l'appareil, un Tu-22M3, ont été retrouvés vivants, et les secours cherchent toujours le quatrième, a-t-il précisé.

Le district de Krasnogvardeiskiï, où est tombé l'avion russe, se situe à quelque 300 km de la frontière ukrainienne.

/ATS
 

Actualités suivantes