L'assaillant au couteau semble avoir ciblé les femmes

La police australienne a indiqué lundi enquêter sur les raisons pour lesquelles l'agresseur ...
L'assaillant au couteau semble avoir ciblé les femmes

L'assaillant au couteau semble avoir ciblé les femmes

Photo: KEYSTONE/EPA/FLAVIO BRANCALEONE

La police australienne a indiqué lundi enquêter sur les raisons pour lesquelles l'agresseur a semblé avoir ciblé les femmes en priorité dans une attaque au couteau. Celle-ci a fait six morts et plusieurs blessés samedi dans un centre commercial de Sydney.

Cinq des six victimes tuées par cet homme de 40 ans souffrant de troubles mentaux, sont des femmes, tout comme la plupart des blessés. 'Les vidéos parlent d'elles-mêmes, n'est-ce pas, et c'est certainement pour nous une piste dans l'enquête', a relevé Karen Webb, commissaire de police de Nouvelle-Galles du Sud.

'Il est évident pour moi, et pour les enquêteurs, que c'est un point d'intérêt: l'agresseur s'est concentré sur les femmes et a évité les hommes', a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision nationale ABC. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent l'agresseur, sans domicile fixe, poursuivant essentiellement des femmes pendant son attaque du centre commercial bondé de Westfield, à Bondi Junction, samedi.

Mais Mme Webb a souligné que la police ne pouvait pas savoir ce qui se passait dans la tête de l'assaillant. 'C'est pourquoi il est important que les enquêteurs passent du temps à interroger ceux qui le connaissent'. Le profil Facebook de l'agresseur indique qu'il est originaire de Toowoomba, près de Brisbane (est), et qu'il a fréquenté un lycée et une université de la région.

Un homme parmi les victimes décédées

Ses parents ont affirmé qu'il souffrait de troubles mentaux depuis son adolescence. La dernière des six victimes de cette attaque a été identifiée lundi. Il s'agit d'une jeune Chinoise, étudiante à l'université de Sydney.

Les autres femmes tuées sont une styliste, une sauveteuse de surf bénévole, la fille d'un entrepreneur et une jeune mère dont le bébé de neuf mois, gravement blessé, est à l'hôpital. La mère, 38 ans, a confié sa petite fille en sang à des inconnus avant d'être transportée d'urgence à l'hôpital où elle a succombé à ses blessures.

Le seul homme qui a été tué est un Pakistanais de 30 ans qui travaillait comme agent de sécurité. Huit personnes blessées lors de l'attaque sont toujours hospitalisées, certaines dans un état critique.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus