L'opposition manifeste pour peser sur l'élection de mardi

Des partisans de Nikol Pachinian se sont rassemblés dimanche dans les rues d'Erevan, la capitale ...
L'opposition manifeste pour peser sur l'élection de mardi

L'opposition manifeste pour peser sur l'élection de mardi

Photo: KEYSTONE/AP/SERGEI GRITS

Des partisans de Nikol Pachinian se sont rassemblés dimanche dans les rues d'Erevan, la capitale de l'Arménie. L'opposant espère que cette nouvelle démonstration de force permettra de le faire élire mardi à la tête du gouvernement.

Des manifestants enveloppés dans des drapeaux bloquaient les carrefours, chantaient, scandaient des slogans et jouaient de la musique pour soutenir le chef de la fronde antigouvernementale.

'Nous assistons à un moment décisif', a assuré à l'AFP Arout Khachatrian, un lycéen de 17 ans, estimant que le Parti républicain, au pouvoir, devrait jeter l'éponge.

'Nous poursuivrons les manifestations jusqu'à ce que le candidat du peuple arrive au pouvoir', a promis un autre manifestant. 'J'espère que les Républicains auront assez de bon sens pour ne pas s'accrocher au pouvoir et pour voter pour Nikol' Pachinian, a-t-il ajouté.

Depuis le 13 avril dernier, l'ex-République soviétique du Caucase est plongée dans une crise politique sans précédent: un mouvement de protestation a provoqué le 23 avril la démission de Serge Sarkissian, tout juste élu premier ministre six jours auparavant par les députés, après avoir été le chef de l'Etat pendant dix ans.

Convoqué en session extraordinaire, le Parlement arménien doit élire mardi prochain un successeur pour diriger le gouvernement. A la tête du mouvement de protestation, le député Nikol Pachinian, un ancien journaliste et opposant de longue date, est actuellement le seul candidat déclaré pour le poste de premier ministre.

Pour peser sur cette élection, il a appelé ses partisans à organiser un nouveau rassemblement géant dimanche soir. 'Nos fantastiques rassemblements et réunions ont eu un effet puissant sur la situation', a-t-il dit à ses partisans dans une vidéo. Avant d'ajouter: 'Tout ira bien. Nous devons continuer jusqu'à la victoire'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus