La Chine appelle Pyongyang à prendre une décision « intelligente »

Le chefs de la diplomatie chinoise a rencontré dimanche son homologue nord-coréen à Manille ...
La Chine appelle Pyongyang à prendre une décision « intelligente »

La Chine appelle Pyongyang à prendre une décision

Photo: Keystone

Le chefs de la diplomatie chinoise a rencontré dimanche son homologue nord-coréen à Manille. Il appelé dimanche Pyongyang à prendre une 'décision intelligente' après le durcissement par l'ONU des sanctions contre le régime nord-coréen.

'Il serait bénéfique pour la Corée du Nord de prendre une décision bonne et intelligente', a déclaré à la presse Wang Yi. Il venait de s'entretenir des sanctions de l'ONU avec son homologue nord-coréen Ri Hong-Yo avant un forum sur la sécurité régionale.

Le ministre chinois a réitéré que la seule façon de résoudre la crise était par le dialogue, alors que Washington n'a pas exclu une action militaire contre le régime de Kim Jong-Un. Il a appelé à la reprise des 'pourparlers à six' (Chine, Etats-Unis, Russie, Japon, deux Corées), qui sont au point mort depuis des années.

'Ce n'est pas facile, mais nous devons travailler ensemble pour aller dans cette direction', a-t-il déclaré. 'Le dialogue et la négociation sont les seuls moyens appropriés pour régler le problème de la péninsule coréenne'.

La réunion a été fermée à la presse. Les deux ministres étaient souriants pour une poignée de main devant les journalistes avant la rencontre. 'La question de la péninsule coréenne entre dans un moment critique', avait alors déclaré M. Wang. 'Nous exhortons toutes les parties à adopter une attitude responsable (...) Nous devons en particulier éviter une nouvelle escalade de la situation. Les sanctions sont nécessaires, mais ne sont pas le but ultime.'

'Double suspension'

Les représentants des 'six' sont tous présents à Manille en amont du forum annuel de l'Asean proprement qui réunit à partir de lundi 26 pays et l'Union européenne pour évoquer les questions de sécurité en Asie-Pacifique.

Wang Yi a dit espérer que les parties impliquées voudront sérieusement examiner la proposition chinoise d'une double suspension - suspension des tests nucléaires et de missiles pour la Corée du Nord, suspension des exercices militaires conjoints de la Corée du Sud et des Etats-Unis.

'C'est actuellement l'initiative la plus réaliste et la plus plausible, la solution la plus raisonnable et la plus amicale', a justifié le chef de la diplomatie chinoise.

Resserrer l'étau

Présent lui aussi à Manille, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a entamé dimanche deux journées intenses de rencontres diplomatiques, Washington cherchant à resserrer l'étau sur Pyongyang après avoir obtenu un durcissement sensible des sanctions. Il a exclu par avance toute discussion directe avec son homologue nord-coréen.

La cheffe de la diplomatie sud-coréenne Kang Kyung-Wha s'est elle dite prête à s'entretenir avec Ri Hong-Yo. Toute rencontre avec son homologue nord-coréen constituerait, a-t-elle dit, une opportunité de 'faire entendre au Nord notre désir de le voir arrêter ses provocations et répondre de manière positive à nos récentes offres' de dialogue.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus