Le Brésil 3e pays au nombre de décès dus au Covid-19

Le Brésil est devenu jeudi le troisième pays au monde déplorant le plus de décès liés au nouveau ...
Le Brésil 3e pays au nombre de décès dus au Covid-19

Le Brésil 3e pays au nombre de décès dus au Covid-19

Photo: KEYSTONE/AP/Andre Penner

Le nouveau coronavirus n'a laissé aucun répit vendredi à l'Amérique latine, où le Brésil est devenu le troisième pays qui déplore le plus de morts du Covid-19. Il a dépassé le seuil des 34'000 décès, après un nouveau record de morts enregistrés en 24 heures.

Le dernier bilan du ministère brésilien de la santé fait état de 34'021 décès et 614'941 cas confirmés, avec 1473 morts recensées depuis mercredi soir. Mais pour nombre de spécialistes, les bilans officiels sont largement sous-estimés.

Avec 212 millions d'habitants, le Brésil déplore cependant 153 morts de Covid-19 par million d'habitants, contre 557,2 pour l'Italie ou 587,8 pour le Royaume-Uni. Le Brésil est le deuxième pays au monde en termes de personnes infectées, derrière les Etats-Unis, avec 30'925 nouveaux cas confirmés en 24 heures.

Pour le troisième jour consécutif, le plus grand pays d'Amérique latine enregistre un record de morts quotidiennes, après 1349 mercredi et 1262 mardi.

Situation critique dans le nord

L'Etat de São Paulo, le plus riche et plus peuplé du pays, reste le plus touché, avec 8560 morts et 129'200 cas confirmés, devant celui de Rio de Janeiro (6327 morts et 60'032 personnes infectées). Ces deux Etats ont pourtant débuté cette semaine une reprise graduelle de l'activité économique.

La situation reste critique dans des Etats pauvres du nord, comme l'Amazonas (2183 morts) et le Para (3416), ou du nord-est, comme le Ceara (3813) ou le Pernambouc (3124).

Même si les courbes de la pandémie demeurent en pleine ascension, le président brésilien Jair Bolsonaro continue de prôner le retour aux activités normales au nom de la préservation de l'emploi, remettant en cause les mesures de confinement prises par les gouverneurs des Etats.

Pénurie d'oxygène au Pérou

La maladie continue également sa progression galopante dans le reste de l'Amérique latine, mettant sous pression les systèmes de santé. Face aux graves pénuries d'oxygène nécessaire pour maintenir en vie les patients, le gouvernement du Pérou, pays où la barre des 5000 morts a été franchie, a déclaré jeudi qu'il était considéré comme une 'ressource stratégique'.

'Les patients n'ont plus d'oxygène à l'intérieur [de l'hôpital, ndlr]. J'ai dû acheter deux ballons pour que mon père puisse y être transféré', a raconté Olga Bravo, 44 ans, à Lima.

Au Nicaragua, seul pays d'Amérique centrale n'ayant pas adopté de mesures de restrictions, la Fédération internationale des droits de l'homme a accusé le gouvernement de cacher la gravité de l'épidémie, qui a fait 46 morts selon le ministère de la santé. L'ONG Observatorio Ciudadano (observatoire citoyen) a pour sa part répertorié '980 décès par pneumonie ou cas suspects de Covid-19'.

Des craintes aux Etats-Unis

La propagation du virus s'accélère aussi au Mexique, qui a franchi mercredi la barre des 1000 morts en 24 heures pour la première fois. Le bilan total y dépasse les 11'000 décès.

L'Argentine va, elle, prolonger jusqu'au 28 juin les mesures de confinement dans les grandes villes touchées par le Covid-19, notamment Buenos Aires. Les régions ne comptant pas de cas ne seront soumises qu'à des mesures de distanciation sociale. Le pays a enregistré depuis le début mars plus de 20'000 cas de coronavirus, dont 608 décès, selon les derniers chiffres officiels.

Plus au nord, aux Etats-Unis, le nouveau coronavirus a fait 1021 décès supplémentaires en 24 heures, selon le comptage de l'université Johns-Hopkins. Ce bilan porte à plus de 108'000 le nombre total de morts dans le pays. Plus de 1'870'000 cas y ont par ailleurs été recensés et 485'000 personnes déclarées guéries.

Les Etats-Unis sont, en valeur absolue, de loin le pays le plus touché par la pandémie, tant en nombre de décès que de cas diagnostiqués. Mais rapporté à la population, plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie ou l'Espagne, comptent plus de morts par habitant.

Selon une moyenne de neuf modèles épidémiologiques réalisée par des chercheurs de l'université du Massachusetts, le nombre de décès du Covid-19 devrait avoisiner les 127'000 morts dans le pays d'ici au 27 juin.

Même si la pandémie ralentit aux Etats-Unis depuis le pic atteint à la mi-avril, les professionnels de santé s'inquiètent, avec les manifestations actuelles contre la brutalité policière et le racisme, d'une résurgence dans les semaines à venir.

A l'échelle mondiale, la pandémie a fait plus de 387'000 morts depuis que le virus est apparu fin décembre en Chine.

/ATS