Le SPD se prend à rêver d'une nouvelle coalition en Allemagne

Les membres du SPD (social-démocrate, gauche) allemand accepteront certainement une nouvelle ...
Le SPD se prend à rêver d'une nouvelle coalition en Allemagne

Le SPD se prend à rêver d'une nouvelle coalition en Allemagne

Photo: KEYSTONE/EPA/HANNIBAL HANSCHKE

Les membres du SPD (social-démocrate, gauche) allemand accepteront certainement une nouvelle coalition avec la CDU (droite) d'Angela Merkel pour peu que la direction du parti présente une proposition convaincante. Un membre de la direction du SPD se dit 'optimiste'.

Dans un entretien samedi au Passauer Neue Presse, Niels Annen, député et porte-parole du groupe SPD au Bundestag (chambre basse du parlement) pour les affaires étrangères, appelle à agir rapidement pour former un gouvernement après l'échec des négociations en vue d'une coalition menées entre les conservateurs CDU-CSU, les libéraux du FDP et les écologistes.

Selon Niels Annen, avant d'accepter une nouvelle coalition avec les conservateurs, le SPD doit se faire expliquer par Angela Merkel comment elle voit le futur gouvernement. 'L'Allemagne a besoin de façon urgente d'un gouvernement stable et fiable. Une grande coalition peut être une possibilité et nous ne devrions pas l'exclure', d'après lui. Le SPD veut 'ce qui est bon pour le pays', a-t-il ajouté.

M. Annen se dit d'accord avec l'idée de soumettre au vote des militants du SPD un accord de coalition qui serait conclu avec Angela Merkel et demande au parti de poursuivre ses efforts de restructuration après son revers aux dernières législatives. 'Je suis certain que si la direction du SPD fait une proposition convaincante, elle sera capable de convaincre les membres', a-t-il dit au Passauer Neue Presse.

Réunion cruciale jeudi prochain

Angela Merkel et Martin Schulz seront reçus ensemble jeudi prochain par le président allemand Frank-Walter Steinmeier. En attendant, la chancelière toujours sans majorité participait ce samedi à un congrès de son parti dans sa région du Mecklembourg-Poméranie (nord-est). Elle a souhaité la formation 'très rapidement' d'un gouvernement car l'Europe a besoin d'une Allemagne forte et s'est dite ouverte au compromis avec les sociaux-démocrates.

Des discussions avec le SPD doivent être menées 'sur la base du respect mutuel', a insisté Mme Merkel qui a déjà gouverné par deux fois avec ce parti, de 2005 à 2009 puis de 2013 à 2017. 'Bien évidemment le compromis est aussi un élément', a-t-elle ajouté devant ce congrès.

La cheffe de gouvernement a une nouvelle fois affirmé son opposition à l'organisation d'élections législatives. 'Dire: 'votez une nouvelle fois', je trouve cela complètement faux. Nous avons reçu un mandat' des électeurs, a-t-elle souligné.

Les Verts qui, il y a quelques jours encore rêvaient de faire partie de la nouvelle coalition gouvernementale, se réunissaient pour leur part samedi en congrès après le récent échec des négociations.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus