Le chef des observateurs de l'ONU arrive à Aden

Le chef des observateurs civils de l'ONU chargés de consolider la trêve dans le port stratégique ...
Le chef des observateurs de l'ONU arrive à Aden

Des observateurs de l'ONU au Yémen pour consolider la trêve

Photo: Keystone/EPA/YAHYA ARHAB

Le chef des observateurs civils de l'ONU chargés de consolider la trêve dans le port stratégique yéménite de Hodeida, le général néerlandais Patrick Cammaert, est arrivé samedi à Aden pour une mission cruciale. Il est accompagné d'une équipe réduite d'observateurs.

M. Cammaert, un vieux routier des missions de maintien de la paix, est accompagné d'une équipe réduite d'observateurs. Selon un responsable yéménite, il doit rencontrer à Aden, où est basé le gouvernement reconnu par la communauté internationale, des dirigeants yéménites, avant de se rendre à Sanaa et ensuite à Hodeida, deux villes sous contrôle des rebelles Houthis.

Il a été accueilli à sa descente d'avion par le général Saghir ben Aziz, le président de l'équipe représentant le gouvernement au sein d'un comité réunissant loyalistes et rebelles. Ce comité est chargé du désengagement des troupes des deux belligérants de la ville portuaire de Hodeida (ouest), le principal front actuel du conflit.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté vendredi à l'unanimité une résolution prévoyant l'envoi d'observateurs civils au Yémen afin de superviser l'évacuation des combattants de Hodeida et de sécuriser le fonctionnement de son port. C'est par ce port que passe une large part de l'aide humanitaire et des importations du pays.

Période initiale de 30 jours

La résolution rédigée par le Royaume-Uni entérine également les acquis obtenus lors des récentes consultations inter-yéménites tenues en Suède. Le texte insiste sur 'le plein respect par toutes les parties du cessez-le-feu décrété pour la province de Hodeida'.

Il autorise l'ONU 'à établir et à déployer, pour une période initiale de 30 jours à compter de l'adoption de la résolution, une avant-garde pour commencer un travail d'observation', sous la direction du général à la retraite Patrick Cammaert. Selon des diplomates, la mission d'observateurs de l'ONU devrait compter de 30 à 40 membres, des civils ayant des expériences militaires.

Les rebelles yéménites ont qualifié de 'pas important' la résolution de l'ONU. Le gouvernement réaffirme pour sa part son engagement à travailler avec les Nations unies et respecter l'accord conclu en Suède. Il s'agit seulement de la deuxième résolution des Nations unies sur le conflit yéménite, qui a fait plus de 10'000 morts et provoqué la pire catastrophe humanitaire au monde, selon l'ONU.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus