Le premier ministre Joseph Muscat en passe d'être réélu

Le premier ministre travailliste sortant de Malte, Joseph Muscat, devrait rester au pouvoir ...
Le premier ministre Joseph Muscat en passe d'être réélu

Le premier ministre Joseph Muscat en passe d'être réélu

Photo: Keystone

Le premier ministre travailliste sortant de Malte, Joseph Muscat, devrait rester au pouvoir après avoir remporté les législatives de samedi, selon des résultats préliminaires publiés dimanche. Le candidat sortant a d'ores et déjà crié victoire.

Malgré les accusations de corruption qui ont entaché la campagne, les résultats étaient déjà suffisamment contrastés pour permettre à M. Muscat, 43 ans, de clamer sa victoire. 'Il est clair que les électeurs ont choisi de continuer dans la même voie', a-t-il déclaré.

'Le peuple a clairement choisi la voie conduisant à de meilleurs résultats encore', a-t-il ajouté devant ses partisans, allusion aux solides résultats économiques enregistrés par Malte ces dernières années.

Ce résultat signifie aussi qu'il n'y aura pas de changement pour ce qui concerne l'Union européenne, dont Malte assure la présidence jusqu'à la fin de ce mois.

Sur fond de Panama Papers

Joseph Muscat, qui est au pouvoir depuis 2013, avait convoqué ces législatives anticipées un an avant la fin de la législature, dans l'espoir de retrouver une légitimité après que sa femme Michelle eut été accusée d'avoir ouvert un compte au Panama pour y dissimuler des pots-de-vin en provenance d'Azerbaïdjan, ce qu'elle a démenti.

Le directeur de cabinet de M. Muscat et un de ses ministres ont en revanche reconnu avoir ouvert des comptes similaires, après les révélations contenues dans les milliers de documents émanant du cabinet panaméen d'avocats d'affaires Mossack Fonseca.

M. Muscat a quant à lui été mis en cause pour avoir peu réagi en n'obligeant pas notamment les deux hommes à démissionner.

Peu avant les élections, il a toutefois demandé à la justice maltaise de faire la lumière sur cette affaire, promettant de démissionner si preuve était faite qu'il avait lui aussi ouvert un compte secret. Mais ces accusations semblent avoir eu peu d'impact face à la bonne santé de l'économie maltaise, avec une croissance trois fois supérieure à celle de la zone euro et le taux de chômage le plus bas qu'ait jamais connu ce pays de 430'000 habitants.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus