Le président allemand participe à la commémoration à Londres

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier est devenu dimanche le premier dirigeant allemand ...
Le président allemand participe à la commémoration à Londres

Le président allemand participe à la commémoration à Londres

Photo: KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier est devenu dimanche le premier dirigeant allemand à prendre part à la cérémonie nationale commémorant la guerre de 1914-1918 en Grande-Bretagne, cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale.

Aux côtés de la Première ministre Theresa May qui avait choisi de ne pas se joindre aux autres dirigeants mondiaux commémorant à Paris le centenaire de l'armistice, il a déposé une couronne au Cénotaphe, le mémorial aux morts de Whitehall dans le centre de la capitale britannique.

Dans tout le pays, chacun, isolément ou en groupe, a observé deux minutes de silence à 11H00 en souvenir de la fin du conflit qui a fait 18 millions de morts en quatre ans.

Plus d'un million de ressortissants de l'Empire britannique ont péri dans les combats survenus entre 1914 et 1918.

Big Ben a sonné

A Londres, le carillon de Big Ben a sonné pour l'occasion. Il reste quasiment silencieux depuis le début de travaux de rénovation en août 2017 mais tinte lors de grands événements nationaux.

Au Cénotaphe, c'est le prince Charles qui a déposé la première couronne de coquelicots, fleur symbole en Grande-Bretagne du souvenir des soldats tombés au champ de bataille, au nom de sa mère la reine Elizabeth II qui regardait la cérémonie depuis un balcon.

M. Steinmeier a ensuite apporté sa couronne, un geste hautement symbolique qui marque la réconciliation entre les deux nations.

D'autres membres de la famille royale, des diplomates, des chefs militaires et des responsables politiques ont également pris part à cet hommage au mémorial qui est consacré à toutes les victimes britanniques et du Commonwealth tombées au combat depuis 1914. Des anciens combattants participaient également à la cérémonie, sous l'oeil d'une foule de plusieurs milliers de personnes.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus