Les Autrichiens élisent leur nouveau président

Les Autrichiens ont commencé à se rendre aux urnes dimanche. Le scrutin, très observé, pourrait ...
Les Autrichiens élisent leur nouveau président

Les Autrichiens élisent leur nouveau président

Photo: Keystone

Les Autrichiens ont commencé à se rendre aux urnes dimanche. Le scrutin, très observé, pourrait voir pour la première fois un candidat d'extrême droite accéder à la présidence d'un Etat de l'Union européenne.

Vice-président du Parlement et cadre du parti de la liberté (FPÖ), Norbert Hofer, 45 ans, défie l'écologiste libéral Alexander Van der Bellen, 72 ans, dans cette élection présidentielle.

Bien que le rôle du chef de l'Etat autrichien soit essentiellement protocolaire, une élection de M. Hofer constituerait une nouvelle victoire pour le camp populiste, six mois après le Brexit et un mois après la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis.

L'enjeu est 'la direction que l'Autriche va prendre (...) comment nous voyons notre avenir (...) et comment nous voulons être vus par le monde', a résumé lors de sa dernière intervention M. Van der Bellen, un économiste libéral et pro-européen.

'Un système poussiéreux'

M. Hofer, dont le parti avait salué le Brexit et l'élection de Donald Trump, a pour sa part souligné que 'l'Europe est dans une crise profonde'. Il a appelé les électeurs à 'se débarrasser' d'un 'système poussiéreux'. Il n'a toutefois pas plaidé ouvertement pour un 'Öxit', une sortie de l'Autriche de l'UE.

Quelque 6,4 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour ce scrutin qui a débuté à 07h00 pour la majorité des bureaux de vote et qui s'achèvera à 17h00, heure à partir de laquelle seront publiées les premières estimations. Le ministère de l'intérieur a indiqué que les résultats ne seraient pas proclamés avant lundi, jour où sera compté le vote par correspondance.

En mai, lors d'une première élection, annulée en raison de vices de procédure, le vote postal avait représenté pas moins de 16,7% des suffrages exprimés. Il avait massivement bénéficié à M. Van der Bellen, qui l'avait emporté sur le fil avec un peu moins de 31'000 voix d'avance.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes