Les Casques blancs syriens déplore la mort d'une femme secouriste

Les Casques blancs, secouristes de la Défense civile dans les zones rebelles en Syrie, ont ...
Les Casques blancs syriens déplore la mort d'une femme secouriste

Les Casques blancs syriens déplore la mort d'une femme secouriste

Photo: KEYSTONE/EPA/MOHAMMED BADRA

Les Casques blancs, secouristes de la Défense civile dans les zones rebelles en Syrie, ont indiqué samedi avoir perdu, pour la première fois depuis leur création en 2013, une de leurs membres. Elle a été tuée dans des bombardements.

La secouriste Sobhiya al-Assad et des membres de sa famille ont été tués quand des bombardements ont touché leur domicile dans la ville de Kafr Sejna, dans la province d'Idleb, contrôlée par des forces hostiles au régime de Bachar al-Assad.

'Elle est la première volontaire #CasqueBlanc tuée. Elle ne sera jamais oubliée', ont indiqué les Casques blancs, qui interviennent pour porter secours aux civils dans les zones tenues par les insurgés en Syrie.

Vidéos poignantes

Les Casques blancs sont sortis de l'anonymat ces dernières années grâce à des vidéos poignantes relayées sur les réseaux sociaux, les montrant, casque sur la tête, se ruer sur les lieux bombardés pour extraire des survivants ensevelis dans les décombres.

Leur travail a été retracé récemment dans 'The White Helmets', récompensé par l'Oscar du meilleur court métrage documentaire l'année dernière, et 'Last Men in Aleppo', qui était nommé pour l'Oscar du meilleur documentaire cette année.

L'immense majorité des 3700 Casques blancs sont des hommes mais le groupe compte aussi quelques femmes secouristes. Depuis la formation du groupe, plus de 200 secouristes volontaires ont été tués et environ 500 blessés.

Cette organisation est financée par des gouvernements étrangers -comme la Grande-Bretagne, les Etats-Unis ou l'Allemagne- mais sollicite également des donations individuelles pour pouvoir acheter son matériel, notamment le désormais fameux casque blanc que porte ses secouristes et qui coûte 145 euros.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus