Les Français pas rassurés pour les événements en plein air

Les Français estiment en majorité que les autorités ont amélioré la sécurité des rassemblements ...
Les Français pas rassurés pour les événements en plein air

Les Français pas rassurés pour les événements en plein air

Photo: Keystone

Les Français estiment en majorité que les autorités ont amélioré la sécurité des rassemblements en extérieur depuis l'attentat de Nice. Ils jugent néanmoins que les événements en plein air et les feux d'artifice restent encore très vulnérables.

Quelque 62% des Français pensent que la sécurité a été améliorée pour les rassemblements extérieurs depuis l'attentat du 14 juillet 2016, mais ils ne sont que 37% à juger les feux d'artifice 'bien sécurisés' et 39% pour les rassemblements en plein air tels que les festivals, indique un sondage Fiducial-Odoxa sur la sécurité des Français publié mardi.

Un attentat sur la Promenade des Anglais à Nice, perpétré par un homme qui avait foncé sur la foule au volant d'un camion à la fin du feu d'artifice de la fête nationale, le 14-Juillet, avait fait 86 morts et 450 blessés.

Parmi les endroits les mieux sécurisés aux yeux des Français figurent les stades (jugés bien sécurisés par 62% des personnes interrogées), les salles de spectacle (54%) et les parcs d'attractions (50%).

Périmètre de fouille

Quelque 87% des sondés réclament la mise en place systématique d'un périmètre de fouille pour les rassemblements en plein air, qu'il s'agisse d'un feu d'artifice, d'une fête, d'un spectacle etc.

76% se disent 'rassurés' lorsqu'un agent de sécurité leur demande d'ouvrir leur sac ou lorsqu'ils font l'objet d'une palpation, tandis que 23% jugent ces contrôles inefficaces. Ils disent à 62% être également rassurés lorsqu'ils voient un professionnel de la sécurité disposant d'une arme.

Le sondage a été réalisé par internet les 31 mai et 1er juin auprès de 989 personnes, soit avant le dernier attentat de Londres. Ce dernier a fait sept morts samedi soir parmi des piétons et riverains d'un quartier animé de Londres.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus