Marches en soutien au peuple afghan à Londres et Glasgow

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Londres en soutien au peuple afghan, de même ...
Marches en soutien au peuple afghan à Londres et Glasgow

Marches en soutien au peuple afghan à Londres et Glasgow

Photo: KEYSTONE/EPA/NEIL HALL

Des milliers de personnes ont manifesté samedi à Londres en soutien au peuple afghan, de même qu'à Glasgow. A Kaboul, les opérations d'évacuation se poursuivent avec difficulté après la prise de pouvoir des talibans.

Dans le centre de la capitale britannique, plusieurs milliers de manifestants ont défilé sous la pluie en tenant des pancartes proclamant 'Non aux talibans' et 'Paix en Afghanistan', au milieu d'une marée de drapeaux afghans, a constaté un journaliste vidéo de l'AFP. 'Protégez les femmes afghanes' pouvait-on aussi lire sur les pancartes des manifestants, drapeaux afghans au poing ou peints sur le visage.

Un autre rassemblement était organisé à Glasgow, en Ecosse, réunissant 150 personnes selon la BBC. 'Malgré toute la misère de la situation en Afghanistan (et il y a de quoi être découragé), je suis réconforté par les habitants de Glasgow qui sortent toujours dans les rues, quel que soit le temps, pour montrer leur solidarité avec ceux qui en ont besoin', a tweeté le député du parti indépendantiste SNP Humza Yousaf, un message accompagné d'une photo des manifestants sous la pluie.

Cible de critiques

Le gouvernement britannique est la cible de critiques lui reprochant d'avoir mal organisé les évacuations de ses ressortissants et d'Afghans depuis la prise de pouvoir des talibans. Le Premier ministre Boris Johnson a assuré vendredi que le gouvernement travaillait 'd'arrache-pied' pour évacuer 'le plus grand nombre de personnes possibles'.

Il a renouvelé sa confiance à son ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, accusé de ne pas avoir contacté son homologue afghan pour faciliter les évacuations. Selon le Daily Mail, M. Raab ne s'est pas non plus entretenu avec d'autres ministres des Affaires étrangères avant dimanche, le jour où la capitale afghane est tombée aux mains des insurgés, car il était en vacances en Crète.

Revenu lundi au Royaume-Uni, Dominic Raab s'est défendu vendredi en affirmant que 'l'ensemble du gouvernement a travaillé sans relâche au cours de la semaine dernière pour aider autant de personnes que possible à évacuer l'Afghanistan'.

/ATS
 

Actualités suivantes