Merkel évoque la « responsabilité » face à l'antisémitisme

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé jeudi 'la responsabilité perpétuelle' de son ...
Merkel évoque la « responsabilité » face à l'antisémitisme

Merkel évoque la

Photo: KEYSTONE/AP UPI Pool/DEBBIE HILL

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé jeudi 'la responsabilité perpétuelle' de son pays face à l'antisémitisme et la xénophobie, lors d'une visite au mémorial de la Shoah à Jérusalem. Elle est arrivée mercredi soir en Israël.

Mme Merkel a souligné à l'issue de sa visite au mémorial Yad Vashem que celle-ci coïncidait à quelques jours près avec le 80e anniversaire de la nuit de Cristal, préfigurant 'les crimes sans égal et la rupture de civilisation de la Shoah'.

De cette période 'découle la responsabilité perpétuelle de l'Allemagne d'entretenir la mémoire de ce crime et de s'opposer à l'antisémitisme, à la xénophobie, à la haine et à la violence', a-t-elle écrit dans le livre d'honneur du mémorial. Ce lieu de passage est quasiment incontournable pour tout dirigeant étranger.

Contexte d'inquiétude

Mme Merkel elle-même s'est rendue à plusieurs reprises à Yad Vashem par le passé. Elle a solennellement déposé une gerbe dans le Hall du souvenir, imposante et sombre construction de béton et de basalte sur le sol de laquelle sont inscrits les noms des camps d'extermination nazis.

La visite de Mme Merkel en Israël intervient dans un contexte d'inquiétude devant une résurgence de l'antisémitisme dans son pays. Cette montée de l'antisémitisme est aussi une préoccupation du gouvernement israélien. Mme Merkel a emmené avec elle Felix Klein, chargé depuis mai de la lutte contre l'antisémitisme au sein de son gouvernement.

La nuit de Cristal, entre le 9 et le 10 novembre 1938, et la journée qui suivit virent à l'instigation du régime nazi une éruption de violence antisémite au cours de laquelle des synagogues, des commerces, des entreprises tenus par des juifs furent incendiés, détruits et saccagés à grande échelle à travers l'Allemagne. Les violences firent 90 morts parmi la population juive. Quelque 30'000 hommes furent arrêtés puis déportés.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus